Les céréales pour enfants, trop sucrées ?

Selon un rapport réalisé par une organisation américaine, les céréales pour enfants seraient trop sucrées. Un bol représenterait en moyenne deux cuillères à café et demi de sucre.

0
1043
Certaines céréales observées contiennent plus de 50 % de sucre dans le produit fini. ©ShutterStock

Les spécialistes le répètent : le petit déjeuner est un repas essentiel dans une journée. Encore faut-il qu’il soit équilibré. Selon une étude menée par l’organisation américaine Environnement Working Group (EWG), les céréales pour enfants seraient beaucoup trop riches. Un bol représenterait, en moyenne, l’équivalent de deux cuillères à café et demi de sucre.

1 500 céréales vendues sur le marché américain, dont 181 destinées aux enfants, ont été analysées par les auteurs de ces travaux. Notons que certains de ces produits sont aussi commercialisés dans d’autres pays, dont la France. Le rapport, intitulé Children’s Cereals: Sugar by the Pound, indique que les céréales conçues spécialement pour les jeunes seraient environ 40 % plus sucrées que celles pour adultes. Ainsi, un enfant prenant chaque jour un bol de céréales mangerait au total 4,5 kilogrammes de sucre par an.

Les Kellogg’s font partie des céréales les plus sucrées… aux États-Unis

Selon l’Environnement Working Group, le taux de sucre dans les céréales pour enfants serait deux fois trop élevé. L’organisme se base sur les recommandations émises par l’Organisation mondiale de la santé, qui explique que « les sucres doivent représenter moins de 10 % de l’apport énergétique total quotidien » (environ six cuillères à café pour un adulte, trois pour un enfant).

Certaines céréales observées contiennent plus de 50 % de sucre dans le produit fini. Parmi elles, on retrouve les Smacks de Kellogg’s. Les autres céréales sont la plupart du temps transformées, glacées au miel ou aux sucres. Dans un communiqué, Kellogg’s indique que « les études menées par l’EWG portent sur des recettes exclusivement commercialisées aux États-Unis, dont la composition est souvent différente de celles commercialisées en France. Les résultats de cette étude ne peuvent en aucun cas être transposables au marché français ».

Un bol de 30 grammes de Kellogg’s pour enfants apporte ainsi « l’équivalent de 0,5 à 2,5 morceaux de sucres, soit moins de sucres simples que deux tartines de pain avec de la confiture ». La filiale française de la marque rappelle, par ailleurs, être signataire depuis décembre 2010 d’une charte d’engagement volontaire de progrès nutritionnel (PNNS). Objectif : diminuer les taux de sucre dans ses produits, « avec une réduction de 9 % en moyenne d’ici 2014 ».

Sur le même thème :

Lire aussi : Le petit déjeuner, un repas essentiel pour les ados

Lire aussi : Pourquoi ne pas prendre de petit déjeuner fait-il grossir ?

Damien Rigat