Les écrans 3D nocifs pour les moins de 6 ans

D'après l'ANSES, les écrans 3D devraient être interdits aux enfants de moins de 6 ans. Ce type de technologie pourrait nuire à leur développement visuel.

0
9707
D'après l'ANSES, les écrans 3D devraient être interdits aux enfants de moins de 6 ans. ©ShutterStock

Vous comptiez offrir un DVD en 3D à votre enfant pour Noël ? Evitez s’il a moins de 13 ans. D’après l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES), les écrans 3D serait à bannir pour les moins de 6 ans et à limiter jusqu’à l’adolescence. Et ce, quelque soit le support : cinéma, télévision, console de jeux ou tablettes numériques.

Comme l’explique Olivier Merckel, en charge des nouvelles technologies à l’ANSES, le système visuel se développe et se met en place durant les premières années de la vie. Or, quand on regarde des images 3 D, on perturbe le fonctionnement naturel de notre vision. Visionner trop de 3D pourrait donc avoir un impact négatif sur le développement visuel des très jeunes enfants.

A quelques semaines des fêtes de Noël, « ce sont surtout les acheteurs qui doivent revoir leur copie, en particulier en cette période d’achat de cadeaux », explique de son côté Jacky Bonnemains, président de l’association écologiste Robin des bois.

Limiter la 3D à tous les âges

Entre 6 et 13 ans, l’agence recommande de modérer la consommation de technologies en 3D, surtout si l’enfant présente une fatigue visuelle, une douleur au niveau des yeux, une sensation d’oeil sec ou des maux de tête. L’ANSES préconise d’ailleurs de conduire son enfant chez l’ophtalmologiste si ce type de symptômes persiste.

Mais les chercheurs ne s’arrêtent pas là. Selon eux, l’usage abusif de la 3D peut être nocif à tout âge et peut provoquer des troubles de l’équilibre dangereux si l’on conduit juste après. Pour mieux supporter les images, il suffit de se tenir bien en face et le plus éloigné possible de l’écran.

Mathilde Bourge