Les fourmis pourraient détecter les tremblements de terre

Les fourmis rouges seraient capables de prévenir les séismes. Elles changeraient de comportement la veille d'un tremblement de terre.

0
10489
Les fourmis rouges changent de comportement à l'arrivée d'un séisme ©Fotolia

Les fourmis pourraient-elles nous aider à prévenir les séismes ? Alors que les sismologues ont encore bien du mal à analyser les risques, il semblerait que la Formica polyctena change de comportement à l’approche d’un tremblement de terre. Cette fourmi rouge, appréciant vivre dans des régions tectoniquement actives, serait en effet capable de détecter les séismes de magnitude supérieure à deux degrés sur l’échelle de Richter.

Les chercheurs de l’Université de Duisburg-Essen (Allemagne) ont fait ce constat en observant 15 000 colonies situées sur des failles sismiques actives pendant trois ans. Ils ont finalement découvert que les fourmis étaient, tout comme les humains, actives pendant la journée et rentraient le soir dans leur nid. Cependant, la veille d’un tremblement de terre, la Formica polyctena ne rentrerait pas sa fourmilière à la tombée de la nuit, afin de ne pas se faire ensevelir. « Les fourmis rouges ont des récepteurs chimiques de dioxyde de carbone et des récepteurs magnétiques pour les champs électromagnétiques, explique Gabriele Berberich, une des scientifiques en charge de l’étude. Nous ne savons pas exactement comment et pourquoi elles réagissent aux stimuli, mais nous allons voir dans des régions plus sismiques comment elles réagissent à des tremblements de terre plus importants. »

« Leur comportement n’est revenu à la normale seulement un jour après le tremblement de terre », précise Berberich. « Avec des séismes de magnitude inférieure à deux, nous n’avons pas pu détecter de comportements anormaux significatifs », regrette la scientifique.

Mathilde Bourge