Les Japonais pourraient disparaître d’ici mille ans

Le taux de natalité très faible des Japonais inquiètent les chercheurs. Selon eux, si les couples ne se remettent pas à faire des enfants, la population nippone pourrait s'éteindre dans les mille prochaines années.

0
1884
Les Japonais pourraient disparaître d'ici mille ans ©ThinkStock

Les Nippons seraient-ils en voie d’extinction ? Plus qu’une hypothèse, il s’agit là d’une affirmation – et d’une véritable inquiétude – de chercheurs de l’Université de Sendaï, au Japon, révélée dans l’hebdomadaire Japan Today vendredi. Selon eux, si le taux de natalité continue de baisser, la population japonaise pourrait ne plus exister d’ici mille ans.

Il est vrai que les Japonais n’ont jamais été de grands procréateurs. Encore moins depuis 1975, « lorsque le taux de fécondité du Japon a diminué en dessous de deux », explique Hiroshi Yoshida, professeur d’économie à l’Université de Tohoku. La population vieillit à tel point qu’il y a quelques jours, nous vous révélions qu’au Japon, les plus gros consommateurs de couches ne sont pas les bébés, mais les personnes âgées !

Japon : un enfant de moins toutes les 100 secondes

Malgré les efforts des autorités japonaises pour encourager les couples à avoir des enfants, le taux de natalité poursuit sa chute. Selon les calculs des scientifiques, le pays compte un enfant de moins toutes les 100 secondes. « Nous serons en mesure de célébrer la fête de la journée des enfants le 5 mai 3011, car il y aura qu’un seul enfant dans le pays », ironise M. Yoshida.

D’ici mille ans, les choses et les esprits ont le temps d’évoluer. Mais même à plus court terme, les chiffres sont inquiétants. Le nombre d’habitants au Japon pourrait baisser de 127 millions à 90 millions d’ici… 2050. 

Thomas Levy