Les maillots de bain post cancer du sein

Chaque année, 52 000 cancers du sein sont déclarés en France. Avec très souvent des recours à la mastectomie, ces femmes ont du mal à retrouver leur féminité et des sous-vêtements adaptés, c’était sans compter sur de belles initiatives.

0
2085

« Qui a dit que vous en aviez besoin de deux » ? Cette question, à la fois provocatrice et qui tend à décomplexer, est celle posée par le projet monokini2.com. Alors que dans l’idéal sociétal les seins sont le symbole de la féminité, une équipe de créatrices de mode finlandaises souhaite redonner confiance aux femmes ayant subi une ablation du sein suite à un cancer, avec une ligne de maillots de bain aux formes asymétriques.

Des sous-vêtement beaux et confortables

Ce projet baptisé « Monokini 2.0 » ne cache pas son objectif, qui est des plus nobles : mettre en valeur les femmes qui ont été marquées par la maladie. Car oui il est possible d’être féminine avec un sein en moins. Comme le raconte Cécile Pasquinelli Vu-Hong, le moment face au miroir, une fois la prothèse déposée est celui où l’on se sent « malade, laide ».

Cette femme de 43 ans, elle-même atteinte du cancer du sein a décidé de lancer sa propre entreprise de maillots de bain et de nuisettes adaptés aux femmes qui ont eu recours à une mastectomie. Baptisée Garance, cette ligne de sous-vêtements propose une alternative à ceux des pharmacies, seul autre endroit qui propose de la lingerie ajustée.

De plus en plus de projets voient le jour

Des sous-vêtements trompe-l’œil avec des volumes en tissus, qui peuvent recevoir des prothèses mammaires externes, mais également aux coupes asymétriques, qui sont à la fois élégants et confortables. Aucune marque, avant Garance et l’initiative de Cécile Pasquinelli Vu-Hong, ne proposait ce genre d’alternative.

Aujourd’hui, alors que ses vêtements sont disponibles dans 64 points de vente, d’autres projets similaires voient également le jour comme le Monokini 2.0. qui tend à lutter contre les idées reçues : « Nous voulons élargir la définition de ce qui est beau et accepté ». Car les femmes peuvent être belles, entières et sexy même avec un seul sein ou pas de seins du tout. Le monokini 2.0 devrait se concrétiser avec un crownfunding qui permettrait de lever des fonds pour créer une ligne de maillots de bain et de les commercialiser.

Sur le même sujet

Lire aussi : Cancer du sein : quels sont les vrais facteurs de risque ?

Lire aussi : Du beurre de cacahuètes contre le cancer du sein

Lire aussi : Un soutien-gorge pour détecter les cancers du sein

Laurie Ferrère