Les maladies cardiaques, première cause de mortalité dans le monde

Selon le dernier rapport de l’Organisation mondiale de la santé, les maladies cardiovasculaires ont entraîné la mort d'une dizaine de millions de personnes en 2011. Elles restent la première cause de décès dans le monde.

0
1481
En 2000, les maladies cardiovasculaires arrivaient déjà en tête du top 10 des causes de décès établi par l’OMS. ©ThinkStock

13,2 millions. C’est le nombre de personnes décédées en 2011 des suites d’une maladie coronarienne ou d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Selon le dernier rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), publié le 22 juillet, les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde.

Dans les pays riches, la majorité des décès sont dus à des maladies chroniques

En 2000, les maladies cardiovasculaires (accidents vasculaires cérébraux, infarctus, etc.) arrivaient déjà en tête du top 10 des causes de décès établi par l’OMS. Dans ce classement, deux changements notables :

– la sortie de la tuberculose, qui passe du huitième (2000) au treizième rang, causant tout de même la mort d’un million de personnes dans le monde en 2011 (AFP) ;

– l’entrée des accidents de la route, à la neuvième place. Ils ont provoqué 1,3 million de décès en 2011. Selon l’OMS, cela représente 3 500 morts par jour, soit 700 de plus qu’en 2000.

Le sida reste au sixième rang. Il représente 2,9 % des décès en 2011 (1,6 million de personnes), contre 3 % en 2000.

> Lire aussi : L’excès de viande rouge, un danger pour le cœur

Au total, 54,6 millions de personnes sont décédées en 2011. Deux tiers des décès recensés cette année-là ont été causés par des maladies non transmissibles (maladies cardiovasculaires, cancer, maladies pulmonaires chroniques, diabète), contre 60 % en 2000.

« Dans les pays à bas revenus, les décès sont encore principalement dus à des causes infectieuses (sida, maladies diarrhéiques, infections pulmonaires…) alors que dans les pays riches, 87 % des décès sont aujourd’hui dus à des maladies chroniques (maladies cardio-vasculaires, diabète, cancer…) », précise l’OMS (Le Figaro).

> Lire aussi : Crise cardiaque – les hommes devraient éviter de sauter le petit déjeuner


Top 10 des causes de mortalité dans le monde :

1. cardiopathie ischémique (7 millions de décès) : stagnation (par rapport à 2000)

2. accident vasculaire cérébral (6,2 millions) : stagnation

3. infection des voies respiratoires inférieures (3,2 millions) : stagnation

4. pneumopathie chronique obstructive (3 millions) : stagnation

5. maladie diarrhéique (1,9 million) : stagnation

6. VIH (1,6 million) : stagnation

7. cancer de la trachée ou des poumons (1,5 millions) : + 2 places

8. diabète sucrée (1,4 million) : + 2 places

9. accident de la route (1,3 million) : + 2 places

10. prématurité (1,2 million) : – 3 places

Damien Rigat