Les momies aussi avaient des tatouages

Un tatouage a été découvert sur une momie soudanaise vieille de 1 300 ans. Une première.

0
1401
Le mot Mixaha était tatouée à l'intérieur de la cuisse droite de cette momie ©DR

Des archéologues avaient déjà découvert que certaines momies avaient du cholestérol et que d’autres mangeaient, de leur vivant, du fromage. Aujourd’hui, des égyptologues du British Museum ont constaté que le corps momifié d’une femme soudanaise, morte aux alentours de 700 après JC, portait… un tatouage !

D’après les experts, le dessin tatoué à l’intérieur de la jambe droite de la momie se composerait de caractères de grec ancien formant le mot « Mixaha », prénom qui de nos jours pourrait être traduit par « Michael ». Il ne s’agirait pas du nom d’un éventuel amant mais d’une représentation de l’archange Michel, saint patron du Soudan médiéval. Le symbole aurait été tatoué comme signe de protection pour sa propriétaire, visiblement âgée de 20 à 35 ans au moment de son décès.

Apporter une vision plus humaine des momies

« C’est la toute première preuve d’un tatouage de cette époque, c’est une découverte très rare », s’enthousiasme Daniel Antoine, commissaire de l’exposition du British Museum intitulée Ancient Lives: New Discoveries.

Le public pourra d’ailleurs contempler cette momie tatouée lors de cette exposition qui débutera le 22 mai prochain. Selon les experts, le but sera d’apporter une vision plus humaine des momies. « Nous voulons promouvoir l’idée que ce ne sont pas des objets mais des êtres humains réels », a déclaré John Taylor, conservateur en chef du département de l’Égypte ancienne, « nous voulons saisir l’humanité de ces personnes ».

Lire aussi : Pourquoi Toutankhamon a été momifié le pénis en érection ?

Maxime Quéma