Les Pékinois payent le métro avec des bouteilles en plastique !

La Chine ne se sent pas concernée par l’écologie ? Pékin essaye pourtant de devenir une ville propre et propose aux usagers de son métro de recycler leurs bouteilles en plastique vides en échange de tickets de métro.

0
2261
Avec 20 bouteilles en plastique les Pékinois peuvent disposer gratuitement d'un ticket de métro

Pékin, considérée comme l’une des villes les plus sales du monde, commence à réagir et à prendre des initiatives pour rendre ses rues plus propres. Les autorités de la capitale chinoise veulent notamment améliorer leurs capacités à traiter les déchets. Chaque jour, les Pékinois produisent 18 000 tonnes d’ordures ménagères !

C’est dans le métro qu’une idée inhabituelle a commencé à se mettre en place depuis la fin de l’année 2012. Dans certaines stations de Beijing, les habitants ont découvert ces derniers mois de nouveaux distributeurs de tickets.

Plus besoin de monnaie pour voyager dans le métro pékinois

Les usagers peuvent à présent payer avec leurs bouteilles en plastique vides. A chaque bouteille avalée par la machine, l’usager est crédité de 0,10 yuans sur son titre de transport. Pour obtenir son ticket sans verser un sou, il faut néanmoins jeter vingt bouteilles en plastique dans le distributeur puisque le titre de transport coûte 2 yuans (0,25 euros).

Pour le moment, le dispositif est expérimental et seuls dix distributeurs sont installés sur quelques stations de la ligne 10 de Pékin.

Le projet semble néanmoins plaire aux chinois et, selon Urbanews.fr, l’entreprise chinoise INCOM (spécialiste du recyclage de déchets) envisage d’installer 3 000 dispositifs semblables sur d’autres lignes de métro, aux arrêts de bus, dans des centres commerciaux et même dans des écoles !

Découvrez le reportage de CCTV (chaine chinoise) 

Solène Medjeri