Les vitamines contre le cancer ?

Il semblerait que la prise de vitamines régulière permettrait de diminuer le risque de cancer chez les hommes. Certains médecins restent tout de même prudents face à ces conclusions.

0
3000
La prise quotidienne de vitamines permettrait de diminuer les risques de cancer ©ThinkStock

Pour péter la forme, une dose de vitamines est toujours la bienvenue. Mais il semblerait que les pilules vitaminées auraient bien d’autres vertus, comme celle de diminuer les risques de cancer.

Pour arriver à cette conclusion, une étude du Physician’s Health Study de Harvard sur la prévention des maladies chroniques s’est intéressée à 15 000 hommes. Tous étaient âgés d’environ 64 ans et 1 312 d’entre eux avaient des antécédents de cancer. Pendant onze ans, ces volontaires ont pris quotidiennement un comprimé de vitamines (A, C, D, E, B6, B12, calcium, sélénium et zinc) ou un placebo.

Verdict : les hommes ayant ingéré chaque jour une petite pilule vitaminée ont vu leur risque de contracter un cancer diminuer de 8 %. De plus, il semblerait que cette conclusion soit valable pour tous les types de cancer. «Bien que la principale raison de prendre des multivitamines est de prévenir les carences nutritionnelles, ces données fournissent des arguments pour l’utilisation potentielle des suppléments de multivitamines dans la prévention du cancer chez les hommes d’âge moyen et plus âgés», estiment les scientifiques américains.

L’étude française Suvimax avait déjà démontré les effets positifs des vitamines sur les hommes. «Cette publication est l’une des rares, avec l’étude Suvimax, montrant que les multivitamines à faible dose possèdent un effet positif modeste», commente le Pr Serge Hercberg, directeur de recherche à l’Inserm et coordinateur de Suvimax. Cependant, les conclusions de l’étude tendaient à affirmer que ces comprimés auraient un effet néfaste sur les femmes, notamment concernant le cancer de la peau. Serge Hercberg se montre donc prudent: «Si cette étude montre un effet positif, plusieurs autres travaux ont mis en évidence leur effet délétère sur la santé à forte dose.»

Une alimentation équilibrée, qui apporte les vitamines et minéraux suffisants à notre corps, serait donc toujours privilégiée par rapport à la prise de compléments.

Mathilde Bourge