L’obésité réduit l’espérance de vie de 8 ans

D'après des chercheurs canadiens, les personnes souffrant d'obésité pourraient perdre jusqu'à huit ans d'espérance de vie. Le surpoids réduirait également la vie en bonne santé de dix-neuf ans.

0
1001
©ShutterStock

Ce n’est un secret pour personne, l’obésité morbide est mauvaise pour la santé. Selon une étude publiée dans la revue The Lancet Diabetes & Endocrinology, en souffrir pourrait même coûter huit années d’espérance de vie. Le fait d’être obèse ferait également perdre jusqu’à dix-neuf années de bonne santé.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs de l’Université de Montréal ont suivi des milliers d’adultes, âgés de 20 à 79 ans, de 2003 à 2010. D’après leurs résultats, plus un individu est en surpoids jeune, plus l’impact négatif sur sa santé sera grand.

1,4 milliard de personnes obèses dans le monde

Sans surprise, l’obésité augmente le risque de développer des maladies cardiovasculaires et du diabète. Des affections qui réduisent considérablement l’espérance de vie des personnes en surpoids par rapport à celles dont l’indice de masse corporelle (IMC – poids divisé par la taille au carré) est compris entre 18 et 25.

Ainsi, les personnes en surpoids pourraient perdre entre zéro et trois ans d’espérance de vie, les obèses (IMC de 25 à 30) entre un et six ans et les personnes en obésité morbide d’une à huit années. Les pertes d’espérance de vie les plus importantes concernent les jeunes adultes, âgés de 20 à 29 ans.

Selon l’OMS, le nombre de cas d’obésité a doublé depuis 1980. Le surpoids concerne 1,4 milliard de personnes dans le monde de 20 ans et plus.

Maxime Quéma