Logements : quelles sont les aides pour les étudiants ?

Les étudiants feront bientôt leur rentrée et devront pour la plupart partir du cocon familial. Sans soutien financier et sans revenu, il n'est facile de trouver un logement. On fait le point sur les différentes aides financières proposées.

0
1086
Logements : quelles sont les aides pour les étudiants ? ©ShutterStock

12 millions d’élèves, de collégiens et de lycéens ont déjà fait leur rentrée ce mardi 1er septembre. C’est désormais au tour des étudiants qui feront bientôt leurs premiers pas à l’école ou à l’université. Pour la plupart, avant de pouvoir s’asseoir sur les bancs de la fac, l’heure est à la recherche d’un logement. Cependant, il n’est pas évident de trouver lorsque l’on n’a pas de soutien financier, ni de revenu. Selon les données du syndicat étudiant UNEF, la moitié des dépenses des étudiants seraient consacrées au logement. Voir plus s’ils vivent en région d’Ile-de-France. Pour éviter ce gouffre financier, il existe pourtant des aides financières.

Les aides de la Caisse d’allocations familiales (CAF)

Elles se déclinent en trois aides non cumulables : l’aide personnalisée au logement (APL) qui s’adresse à toute personne locataire d’un logement neuf ou ancien qui a fait l’objet d’une convention entre le propriétaire et l’État (cités universitaires, foyers, HLM etc.), l’allocation de logement familiale (ALF) qui ne concerne toutefois qu’aux locataires mariés ou qui ont la charge d’une personne, et enfin l’allocation de logement sociale (ALS) dont une grande partie des étudiants bénéficient, soient un peu plus de 726 000 bénéficiaires. Elle vise toutes les autres habitations sous certaines conditions (surface de logement, chauffage, WC etc.) Ces subventions dépendent de plusieurs critères dont le logement, la situation familiale et le niveau de ressources.

Mais attention, si le logement appartient à un membre de votre famille, vous ne pourrez pas en bénéficier et si vous recevez une aide au logement, vous ne serez plus considéré à la charge de vos parents par la CAF. S’ils sont allocataires, leurs prestations pourront diminuer, voire être supprimées ! Le conseil, faites votre calcul sur le site de la CAF pour ne pas vous tromper et pour savoir quelle somme vous pourrez toucher.

Plus d’infos sur le site de la Caf et pour faire votre demande en ligne d’aide au logement, ici

La caution locative étudiante (Clé)

Depuis la rentrée 2014, l’État a lancé la Caution locative étudiante (Clé) qui sert de caution aux étudiants qui ne disposent pas de garants suffisants pour pouvoir prétendre à une location. Le principe est de payer une cotisation à l’État (1,5% de son loyer mensuel) et ce dernier devient le garant de l’étudiant auprès du propriétaire en cas d’impayé ou de dégradation.

Afin de pouvoir bénéficier de cette aide, quelques conditions sont à remplir :

– avoir moins de 28 ans au 1er septembre de l’année de la signature du bail

– avoir plus de 28 ans au 1er septembre de l’année de la signature du bail sous réserve d’être doctorants ou post-doctorants de nationalité étrangère – se loger pour les études

– être dans l’incapacité de présenter une caution

– avoir des revenus issus d’un travail ou d’une bourse.

Cette garantie est cependant personnelle. Si le logement est loué en colocation chaque colocataire doit faire une demande de garantie. Le montant de l’aide est plafonné selon la région considérée.

La demande se fait uniquement sur ce site : lokaviz.fr

Les aides Loca-Pass

Ces aides sont destinées aux étudiants boursiers et/ou salariés. Elles permettent de garantir au bailleur le paiement du loyer et des charges en cas de difficultés budgétaires temporaires du locataire.

Tout d’abord, l’avance Loca-Pass. Elle vous prête à un taux 0% le montant de dépôt de garantie par le propriétaire quand vous signez votre bail dans la limite de 500 euro. Ce prêt doit être ensuite être remboursé à compter du 3ème mois de location de votre logement. Le remboursement est mensuel et la somme doit être de 20 euros minimum.

Puis la garantie Loca-Pass qui couvre les loyers et les charges pendant 3 ans. Le montant maximum de la garantie est égal à 9 mois de loyers et charges dans la limite de 2000 euros par mois, déduction faite des aides au logement.

Pour pouvoir en bénéficier, les critères sont les suivants :

– avoir moins de 30 ans

– être en formation professionnelle, contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation.

– ou être en recherche d’emploi.

– ou être un étudiant salarié en CDD de 3 mois minimum, au cours des 6 mois précédant la demande d’aide.

– ou être un étudiant salarié justifiant d’un ou plusieurs CDD pour une durée cumulée de 3 mois, au cours des 6 mois précédant la demande d’aide

– ou être un étudiant salarié justifiant d’une convention de stage d’au moins 3 mois en cours au moment de la demande d’aide.

– ou enfin être un étudiant boursier.

Plus d’infos ici.

Pour les futurs étudiants qui préparent déjà leur déménagement de la rentrée 2016, il existe l’Aide à l’Installation dans un Logement pour les Étudiants (A.I.L.E). Lancé par la Ville de Paris en 2012 et géré par le Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires (CROUS), ce nouveau dispositif aide les étudiants boursiers des académies de Paris, Versailles et Créteil dans leur installation en finançant par exemple l’achat d’électroménager ou de meubles. Les dossiers d’inscription doivent être envoyés avant le 30 avril 2016.

Lire aussi : Colocation : évitez les pièges

Marine Vautrin