Luke : le bras bionique commercialisé

Son nom est le DEKA Arm System. Ce bras bionique a reçu l'autorisation de sa mise en vente par l'agence américaine des médicaments. Une première historique.

0
1400
Le DEKA Arm System est un nouvel espoir pour les personnes amputées du bras ©DR

Bien plus qu’un bras, bien plus qu’une prothèse, c’est un bras bionique qui réunit tout ce que la technologie fait de meilleur. Le DEKA Arm System est la première prothèse de bras capable d’effectuer plusieurs mouvements motorisés multiples et simultanés contrôlés par des signaux électriques.

Retrouver des gestes du quotidien

Cette prothèse sera désormais commercialisée sur le territoire américain, annonce l’Agence américaine des médicaments (FDA) qui a donné, lundi 12 mai, son feu vert pour sa mise sur le marché. Une avancée médicale et technologique rendue possible par un système d’électrodes situées où est attaché le bras artificiel, et qui détecte l’activité électrique produite par les contractions musculaires.

La décision de la FDA s’appuie sur un essai clinique aux résultats prometteurs, réalisé auprès de 36 personnes : 90 % des patients ont réussi à réaliser des gestes qui leur étaient jusqu’à présent impossible avec des prothèses traditionnelles. Tourner une clé dans une serrure, manipuler des œufs sans les casser, faire la cuisine, se peigner, se brosser les dents redeviennent ainsi pour eux des gestes du quotidien.

Une prothèse surnommée Luke

Si le DEKA Arm System est un nouvel espoir pour les personnes amputées du bras et qu’elle offre une option innovante, elle n’est cependant pas adaptée à tous les types d’amputations du bras. Le DEKA Arm System pourra être utilisé par les personnes ayant perdu leur bras sectionné au-dessous de l’épaule, du coude ou de la moitié de l’avant-bras.

Et pour la petite histoire, cette prothèse a été surnommée « Luke » en référence au personnage de la saga Star Wars, Luke Skywalker, qui se fait greffer un bras du même type après avoir perdu une main lors d’un combat.

Sur le même sujet

Lire aussi : Prothèse bionique : un homme amputé retrouve le sens du toucher

Lire aussi : Cybathlon : les jeux olympiques des athlètes bioniques prévus pour 2016

Lire aussi : Une prothèse de main fabriquée avec une imprimante 3D

Laurie Ferrère