L’un de nos ministres a eu 20 au bac de philo. Lequel ?

BACCALAURÉAT 2013 - Les ministres ont dévoilé leurs notes au JDD. Au sein de notre gouvernement se trouve un génie en philosophie. Qui a décroché un 20/20 ? Et quelles notes ont eu les autres ?

0
2915
Lequel de ces ministres a décroché un 20/20 au bac de philo ? ©Sipa

Depuis ce matin, 664 000 bacheliers planchent sur le travail, la morale, la politique… autant de sujets de philo qui auraient pu inspirer les membres du gouvernement. A propos, quelle note ont décroché nos ministres à l’épreuve reine du bac ? Le Journal du Dimanche leur a demandé de lever le voile sur leur bulletin. Si certains assurent (ou feignent ?) avoir oublié leur performance, les autres affichent des résultats plutôt honorables, avec une moyenne de 15/20. Un ministre a même excellé en obtenant un 20/20 ! Son nom ? Découvrez-le un peu plus bas.

Les notes des ministres au bac de philo

Pourtant ancien professeur de philosophie, le ministre de l’Éducation Vincent Peillon n’a obtenu « qu’un » 12/20 dans sa matière de prédilection. Il a tout de même décroché le bac à l’âge de 16 ans, avec mention assez bien. Même score de 12/20 pour la ministre de la Réussite éducative George Pau-Langevin, qui a passé un bac de sciences expérimentales en 1965.

Pierre Moscovici, ministre de l’Économie et des Finances, a beau manipuler des chiffres toute la journée, il ne se souvient plus de sa note exacte au bac de philo. « Autour de 12 peut-être », a-t-il déclaré. Pas top, mais puisqu’il s’agissait d’un bac scientifique, le coefficient n’était pas très élevé.

Certainement plus philosophes dans l’âme, Fleur Pellerin se souvient avoir passé l’épreuve de philo en contrôle continu et décroché une moyenne de 15. La ministre déléguée chargée des PME et de l’Économie numérique a obtenu son bac scientifique à l’âge de 16 ans. Sa collègue ministre de l’Enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, la bat de peu avec une note de 15,5/20 sur le sujet « Liberté et contingence ».

Les cinq plus grands philosophes du gouvernement

On continue crescendo dans les notes avec le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et la ministre de l’Égalité des territoires et au Logement Cécile Duflot. Tous deux ont atteint le 16/20 à l’épreuve de philo. Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg les talonne avec un 17/20, obtenu en dissertant sur le sujet : « Quel usage le poète fait-il de la beauté ? ».

Encore plus forte, Aurélie Filippetti. La ministre de la Culture a décroché un brillant 18/20 en décortiquant un texte extrait de L’Être et le Néant de Jean-Paul Sartre.

Pour finir, le premier de la classe n’est autre que Laurent Fabius. Notre ministre des Affaires étrangères souffle ses camarades avec la note de 20/20, qui lui a permis d’avoir son bac littéraire avec la mention très bien. Chapeau bas. 

Julie Toury