Lune : un volcan actif il y a seulement 18 millions d’années

Depuis 2009, une sonde américaine a recensé de multiples formations volcaniques à la surface de la Lune. L'activité la plus jeune remonterait à 18 millions d'années. Une époque relativement récente d'un point de vue géologique.

0
7829
Dans la plupart des cas, l'origine d'un volcan sur la Lune est due à un refroidissement rapide. ©ShutterStock

Les dinosaures auraient pu observer depuis la Terre des éruptions volcaniques survenus sur le sol lunaire – à condition bien sûr qu’un tel phénomène soit visible depuis notre planète. En effet, selon une étude publiée cette semaine dans la revue Nature Geoscience, la Lune présenterait des traces d’activités de volcans remontant à 100 millions d’années, et à seulement 18 millions d’années pour la plus jeune. Cela peut sembler très ancien mais, sur le plan sismique, il s’agit d’une époque relativement récente.

Une sonde a identifié 70 traces d’activités volcaniques sur la Lune

À l’origine de ces travaux, un groupe de géologues et de planétologues américains et allemands. Les chercheurs ont réalisé cette découverte par l’intermédiaire de la sonde « Lunar reconnaissance Orbiter ». Depuis 2009, l’engin spatial a enregistré environ soixante-dix traces d’activités volcaniques à la surface de la Lune. Il s’agit de petites taches réparties sur les mers lunaires, appelées en anglais irregular mare patches (IMP).

Dans la plupart des cas, l’origine d’un volcan sur notre satellite est due à un refroidissement rapide. Des cristaux lourds, composés de magnésium et de fer, se forment et migrent en profondeur par sédimentation. Seuls des cristaux légers restent en surface et forment une croûte.

Lune : un jour, une activité volcanique pourrait reprendre

« C’est une grosse surprise, reconnaît Serge Chevrel, astronome à l’Institut de recherche en astrophysique et en planétologie à Toulouse (Le Figaro). Ces observations nous laissent désarmés : aucun modèle thermique ne permet d’expliquer clairement l’origine d’une activité volcanique aussi récente. »

La Lune serait ainsi restée active d’un point de vue volcanique pendant beaucoup plus longtemps que ce que les spécialistes pensaient jusqu’à présent. Il n’est pas impossible que cette activité reprenne dans quelques millions d’années.

Lire aussi :

Et si la Lune n’était pas si vieille ?

La face non-éclairée de la Lune serait turquoise

Cécile David