L’Union européenne autorise 222 « slogans santé »

La Commission européenne a passé au crible les promesses inscrites sur les emballages des produits alimentaires (« Riche en oméga 3 », « Facilite le transit »…). Il en ressort une liste de 222 allégations de santé autorisées.

0
30846
L’Union européenne autorise 222 « slogans santé » ©ThinkStock

« Facilite la digestion », « Renforce les défenses immunitaires », « Aide à réduire le cholestérol »… Les allégations présentes sur les emballages alimentaires jouent un rôle évident dans le choix des produits que nous mettons dans notre caddie ! Comment ne pas se laisser tenter par des céréales qui aident à garder la ligne, par une eau qui enrichit nos os en calcium ou par de la margarine qui nous apporte notre dose quotidienne d’oméga 3 ? Problème : les industriels profitent de notre crédulité pour nous faire gober toutes sortes de promesses…

Pour éviter que le consommateur ne se fasse berner, la Commission européenne vient de dresser, après avis de l’Autorité européenne de sécurité des aliments, une liste de 222 allégations de santé testées et approuvées. Ces slogans, qui pourront être inscrits sur les étiquettes, emballages et publicités, faciliteront la tache des autorités chargées de faire respecter la législation. Elles « pourront désormais s’appuyer sur une liste unique d’allégations, assorties des conditions de leur utilisation », explique la Commission.

44 000 allégations de santé passées au peigne fin

A partir de décembre 2012, donc, les industriels devront piocher dans cette liste de 222 promesses. A titre d’exemple, les produits dits « antioxydants » ne pourront plus porter cette mention, les preuves scientifiques d’efficacité sur la santé n’ayant pas encore été apportées.

Le tri entre les fausses et les vraies allégations a débuté en 2008, et la Commission européenne a encore du pain sur la planche. Sur les 44 000 slogans que lui ont fait parvenir les 27 Etats membres, elle n’en a retenu « que » 4 600. Parmi elles, plus de 1 600 ont d’emblée été interdites, tandis que 222 ont été autorisées. Les 2 200 restantes sont actuellement examinées…

Julie Toury