L’unique satellite de l’Équateur endommagé par les débris d’une fusée russe

L’unique satellite de l’Équateur a heurté des restes d’une fusée russe lancée en 1985. Selon l’agence spatiale équatorienne, l’appareil n’a pas été détruit.

0
1899
Un deuxième satellite devrait être envoyé en juillet par l’Équateur. - Image d'illustration ©ThinkStock

L’unique satellite équatorien a été endommagé par les débris d’une fusée russe de type S14, mise en orbite en 1985. L’agence spatiale équatorienne a annoncé la nouvelle hier, jeudi 23 mai. NEE-01 Pegaso avait été lancé le 25 avril de la station chinoise de Jiuquan, située au nord du désert de Gobi.

> Lire aussi : La Nasa filme une explosion spectaculaire sur la Lune (vidéo)

Le heurt s’est produit à 1 500 kilomètres au-dessus des côtes de Madagascar. « Il n’y a pas eu de collision directe », a précisé sur Twitter le directeur de l’agence spatiale, Ronnie Nader, mais simplement une collision latérale (AFP).

Un deuxième satellite va être envoyé par l’Équateur cet été

Le nanosatellite sud-américain devrait rester en orbite. Pourtant, il ne fonctionne plus. Sa dernière activité remonte à une semaine : NEE-01 Pegaso avait transmis des images de l’espace en temps réel.

L’engin mesure dix centimètres sur dix et pèse 1,2 kg. Sa construction, financée par le secteur privé, a coûté 80 000 dollars ; le gouvernement équatorien a versé 700 000 dollars pour couvrir la certification de l’appareil, les assurances, la logistique et les essais des lancements. Son décollage avait été suivi par le président Rafael Correa depuis la centrale de commandement. Il s’agissait d’un pas en avant important pour le pays en matière d’astronomie.

Un deuxième satellite devrait être envoyé en juillet par l’Équateur. Ironie de l’histoire, il sera normalement lancé depuis la Russie.

> Lire aussi : Collision inévitable entre la Voie Lactée et Andromède

Damien Rigat