L’usage du smartphone modifie notre cerveau

Le fait d'écrire des SMS le plus vite possible modifierait une partie de notre cerveau. Le cortex somatosensoriel des utilisateurs fréquents serait même plus développé que celui des musiciens.

0
7680
Le fait d'écrire des SMS le plus vite possible modifierait une partie de notre cerveau. ©ShutterStock

Aujourd’hui, le smartphone est devenu le prolongement de la main de certains. Si ce mobile accompagne son propriétaire partout et à tout instant, le cerveau de ce dernier pourrait subir de légères modifications. D’après une étude publiée dans la revue Current Biology, le smartphone modèlerait le cortex somatosensoriel de notre cerveau.

Le smartphone, bon pour la dextérité

Après avoir établi ce constat, les chercheurs ont voulu savoir si le téléphone modifiait le cerveau de ses utilisateurs dans les mêmes proportions qu’un instrument modèle le cortex des musiciens. En effet, ces derniers bénéficient d’une dextérité hors pair, générée par une légère modification de cette même zone du cerveau.

Après analyses, les chercheurs ont constaté que les changements étaient bien plus prononcées chez les détenteurs de smartphones que chez les musiciens. En effet, le mobile permettrait d’améliorer la dextérité quand il s’agit, par exemple, d’écrire des SMS. Pour cela, le propriétaire de l’outil tente d’aller le plus vite possible et optimise le mouvement de ses doigts au fil des utilisations.

L’étude montre ainsi que la zone sensitive en lien avec le majeur, l’index et le pouce est plus développée, et cela grâce à l’écran tactile. En revanche, les détenteurs de smartphone à clavier physique ne pourraient pas se vanter des mêmes bénéfices, puisque leur sensibilité serait similaire à celle des musiciens.

Mathilde Bourge