Mal de dos : le fléau mondial

Selon une étude publiée dans le British Medical Journal, les douleurs de dos touchent 10 % de la population mondiale et sont la cause d’un tiers des invalidités provoquées par le travail.

0
1214
Récemment, 35 % des Français déclaraient avoir souffert d'une lombalgie au cours des douze derniers mois. ©ThinkStock

Lombalgie, sciatique hernie discale, scoliose, etc. Les douleurs au dos peuvent avoir plusieurs noms et différentes origines, mais le mal de dos concerne près d’un dixième de la population mondiale. C’est en tout cas ce que révèlent deux études publiées ce mardi 25 mars dans les Annales des maladies rhumatismales, dépendant du groupe du British Medical Journal.

Mal de dos : une invalidité provoquée par le travail

La lombalgie, douleurs dans le bas du dos, occupe même le premier rang des pathologies en termes d’années vécues avec une incapacité. Un fléau mondial puisqu’il concerne toute la population mondiale, en particulier les régions de l’Europe occidentale, de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

À l’évidence, ces problèmes de dos augmentent avec l’âge et représenteraient même un tiers des invalidités provoquées par le travail. Lorsqu’elles persistent au-delà de trois mois en dépit d’un traitement adapté, les lombalgies chroniques peuvent diminuer la qualité de vie et favoriser la désinsertion socioprofessionnelle de ceux qui en souffrent.

Mal de dos : les agriculteurs une population à risques

Dans ce cas, un métier semble plus ciblé que d’autres : celui d’agriculteur. Les agriculteurs semblent être une population à risque dans la mesure où ils portent des charges lourdes, travaillent dans des positions « délicates » ou sont soumis à des vibrations. Ils sont ainsi quatre fois plus de risques de souffrir de douleurs lombaires que les personnes travaillant dans d’autres secteurs professionnels.

Récemment, 35 % des Français déclaraient avoir souffert d’une lombalgie au cours des douze derniers mois. Des douleurs qui interviennent souvent à cause de négligences et d’efforts inconsidérés. Les médecins rappellent donc qu’il est important de se muscler le dos, les cuisses et les abdominaux, mais également de savoir détendre ses muscles lombaires.

Sur le même sujet :

Lire aussi: Vaincre le mal de dos

Lire aussi :  Des antibiotiques contre le mal de dos ?

Lire aussi : Une campagne contre les cartables trop lourd ?

Laurie Ferrère