Manger son placenta : remède au baby blues ?

De plus en plus d’Américaines conserveraient leur placenta au moment de l’accouchement, avant de le confier à une préparatrice spécialisée, Caroline Baddiley qui le réduit en poudre.

0
3770
Caroline Baddiley ©Visual PA