Mariage pour tous : le Sénat adopte le 1er article

Hier soir, dans la nuit, le Sénat a adopté le premier article du projet de loi sur le mariage homosexuel. De son côté, Frigide Barjot appelle à une nouvelle manifestation, le 26 mai prochain.

0
1516
Le premier article du projet de loi sur le mariage pour tous a été adopté par le Sénat ©Fotolia

Le Sénat a, à son tour, adopté le premier article du projet de loi sur le mariage pour tous, à 179 voix contre 157. Cet article, qui ouvre le mariage aux personnes de même sexe, a été adopté « conforme », c’est-à-dire sans modification par rapport à ce qui a été voté à l’Assemblée nationale.

Il aura fallu 10 heures de discussion aux sénateurs avant de procéder aux délibérations. Mais, « malgré les tentatives d’obstruction de la droite, l’adoption de cet article par le vote de l’ensemble de la majorité sénatoriale met un terme à la discrimination qui résultait des choix sexuels des citoyens », a déclaré François Rebsamen, président du groupe PS. En effet, la droite UMP et UDI-UC a majoritairement voté contre le projet, à quelques exceptions près (5 ont voté pour et 2 se sont abstenus et 1 seul n’a pas pris part au vote). Au final, c’est avec un écart de 22 voix que l’article passe, alors que la gauche n’occupe que six sièges de plus au Sénat.

« Compte tenu des dérives qui ont eu lieu soit par des manifestations de violences dans la rue, soit par des débordements verbaux dans l’hémicycle, le vote de cet article marque une victoire de la lutte contre l’homophobie, celle de la tolérance et de la démocratie », a conclu François Rebsamen.

Dans un communiqué, Esther Benbassa, du groupe EELV, exprime son « émotion ». « Le mariage pour tous est un combat de longue date des écologistes et tient une place importante dans le projet politique qu’ils portent. » L’examen des autres articles s’est poursuivi jusqu’à tard dans la nuit.

Une nouvelle manifestation contre le mariage pour tous

Une fois voté par le Sénat, le texte reviendra donc en seconde lecture devant les députés, probablement vers la fin mai, date à laquelle Frigide Barjot appelle à une nouvelle manifestation.

La chef de file des opposants au mariage pour tous souhaite une descente dans la rue sans le « Printemps français », mouvement à l’origine d’actions « coups de poing » ces derniers jours. « Nous appelons à une nouvelle grande manifestation nationale le dimanche 26 mai contre le projet de loi Taubira, et pour demander le retrait de la loi, et éventuellement qu’elle soit soumise à référendum », a expliqué à l’AFP Frigide Barjot. « On s’adresse à François Hollande, car c’est lui seul qui est en mesure d’ajuster le projet », a-t-elle insisté. « Ce sera dans un lieu qui sera symbolique, pour que la classe politique comprenne que moraliser la vie publique ce n’est pas afficher son patrimoine mais c’est supprimer une loi qui change les structures de la société. C’est immoral. »

Mathilde Bourge