Marine Le Pen veut faire gagner 115 milliards d’euros à l’Etat

Marine Le Pen a présenté hier le chiffrage de son projet présidentiel. La présidente du Front national a détaillé deux heures durant une série de mesures qui permettra selon elle de désendetter le pays.

0
2744

Le premier tour de l’élection présidentielle débute dans cent jours. Cent jours où tout va se jouer pour les candidats. Marine Le Pen, qui se plaint de ne toujours pas disposer des 500 signatures d’élus indispensables à sa présentation, sera la candidate du Front national. Elle a présenté hier le coût de son projet présidentiel au siège du parti à Nanterre. Armée de deux conseillers en économie présents avec, elle était clairement en quête de crédibilité sur le plan économique pour asseoir son bon placement dans les sondages. Les derniers sortis ce vendredi la créditent de 19% d’intentions de vote au 1er tour selon CSA et 21,5% d’après l’Ifop (3ème derrière François Hollande et Nicolas Sarkozy). Peu avare de chiffres, elle espère faire gagner à l’Etat 115 milliards d’euros par la mise en place d’un protectionnisme renforcé.

Voici la liste des principales mesures énoncées, chiffres à l’appui :

3 budgets à la hausse à partir de 2017 : sécurité (1,2 Md€), justice (8,5 Md€) et pouvoir d’achat (64,6 Md€).

Hausse de 200€ net des salaires inférieurs à 1,4 fois le Smic (environ 1500€ net par mois). La mesure serait rendue possible par une taxe de 3% « sur l ‘ensemble des biens et des services importés » en France, ce qui rapporterait selon Marine Le Pen 74 milliards d’euros.

Economies sur la « mauvaise » dépense publique : réduction de la contribution de l’Etat au budget de l’Union Européenne (qui rapporterait 11,7 Md€ à l’horizon 2017), retour au franc (87,6 Md€), lutte contre les fraudes fiscales et sociales (67,2 Md€) et l’immigration (40,8 Md€).

Sur l’immigration : « expulsion systématique de tous les clandestins » (qui rapporterait 2,5 Md€ sur 5 ans) et suppression des allocations familiales aux étrangers (cela représenterait une économie de 18 Md€).

Marine Le Pen est la première candidate cette année à présenter un programme aussi précis et chiffré. Libre à chacun désormais de s’en faire un avis.

 

AG