Médicaments : les Français réduisent leur consommation

La consommation de médicaments pris en charge par le Sécurité sociale a diminué de 0,8 % en France en 2011. Une petite baisse, certes, mais qui mérite d’être soulignée de par son caractère exceptionnel.

0
1354
Le volume des médicaments pris en charge par la Sécurité sociale aurait diminué de 0,8 % en 2011 (France). ©ThinkStock

Champions d’Europe de la consommation de médicaments, les Français freinent leurs habitudes en matière de santé. D’après les chiffres publiés par la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) le jeudi 6 décembre, le volume des médicaments pris en charge par la Sécurité sociale aurait diminué de 0,8 % en 2011.

Cette diminution concerne un nombre important de classes thérapeutiques, dont les hormones de croissance (-17,3%), les antiostéoporotiques (-8,9%) et les anti-rhumatismaux (-6,3%), mais aussi les antidépresseurs (-2,3%) et les psychotropes (-1,7%).

Lire aussi : Antidépresseurs, somnifères… Les psychotropes sous contrôle !

Par ailleurs, le taux de croissance des dépenses de médicaments délivrés dans les pharmacies s’est quasiment stabilisé en 2011 (+ 0,2 %), par rapport à 2010. « Il s’agit du taux de croissance le plus bas enregistré », insistent les auteurs du document publié.

Consommation médicaments : la maîtrise médicalisée contribue à la diminution

Comment expliquer cette réduction ? Depuis plusieurs années, les pouvoirs publics multiplient les actions de « maîtrise médicalisée ». Les médecins sont ainsi incités à prescrire des médicaments seulement lorsqu’ils le jugent vraiment nécessaires. Autres facteurs notamment cités : la création du CAPI (contrat d’amélioration des pratiques individuelles), la promotion des génériques « et du bon usage des médicaments ».

Consommation médicaments : la France reste n°1 en Europe

Malgré ce léger changement de comportement, la France « demeure en tête des dépenses de médicaments par habitant et en 2ème position pour les volumes consommés parmi les 8 principaux pays européens », précise l’Assurance maladie.

En 2006 et en 2008, une baisse de la consommation de médicaments avait été constatée en France. Engendrée en grande partie par plusieurs vagues de déremboursement, elle reste à nuancer.

Cécile David