Médicaments non utilisés : les Français recyclent

En 2013, la collecte de médicaments non utilisés (MNU) a augmenté de 3,2 %, par rapport à 2012. Au total, ce sont plus de 14 730 tonnes de MNU qui ont été rapportées dans les pharmacies français.

0
1096
Le Limousin est la région où l'on collecte le plus de médicaments, avec, en moyenne, 397 grammes de produits rapportés par habitant en 2013. - crédit photo : kzenon ©ThinkStock

Rapporter les médicaments non utilisés (MNU) : un geste écologique et visiblement de plus en plus courant pour les Français. La collecte de comprimés, cellules, sirops et autres produits inutilisés a progressé de 3,2 % l’an dernier, par rapport à 2012. Selon l’association Cyclamed, 14 730 tonnes de MNU ont au total été rapportées en pharmacie.

Collecte de médicaments : le Poitou-Charente fait figure de bonne élève

Cylcmaed se réjouit de cette évolution positive. C’est « un bon résultat, alors que le nombre de boîtes de médicaments vendues en pharmacie est en baisse » (AFP). Elle note, par ailleurs, que la pratique est plus ou moins développée selon les régions. Le Limousin est la région où l’on collecte le plus de médicaments, avec, en moyenne, 397 grammes de produits rapportés par habitant en 2013. Elle est suivie par la Picardie (305 grammes) et la Champagne-Ardenne (285 grammes). Si l’on se concentre sur la progression de cette habitude entre 2012 et 2013, c’est l’Alsace (+ 9 %), le Languedoc-Roussillon (+ 8 %) et le Poitou-Charente (+ 8 %) qui arrivent en tête.

Dans son classement final, qui prend en compte les deux critères de l’étude (volume et progression sur une année), Cyclamed met en avant le Poitou-Charente, la Bourgogne et le Limousin.

Rapporter ses médicaments : un geste qui protège les enfants

Rapporter les médicaments non utilisés en pharmacie est non seulement un geste écologique mais aussi un moyen d’éviter les accidents. L’association rappelle que les produits de santé sont à l’origine d’une intoxication d’enfant sur deux.

Cylcamet regroupe la profession pharmaceutique (pharmaciens d’officine, grossistes, laboratoires). Sa mission : « collecter et valoriser les médicaments non utilisés à usage humain, périmés ou non, rapportés par les patients dans les pharmacie ». Cette progression de la pratique serait liée à la création de deux nouveaux spots diffusés au cours de l’année 2013 et début 2014, insistant sur le fait qu’il ne faut pas jeter ses MNU dans les toilettes, à la poubelle ou dans l’évier. Ces petites vidéos de sensibilisation seront rediffusées sur les chaînes françaises du 14 au 27 avril.

Sur le même thème :

Lire aussi : Doctissimo se lance dans la vente de médicaments en ligne

Lire aussi : Nouvelle liste noire de 68 médicaments

Damien Rigat