Megaupload se préparait-il à concurrencer iTunes ?

La rumeur enfle sur Internet : Megaupload aurait été fermé non pas à cause du piratage mais parce qu'il s'apprêtait à lancer un service d'offre légale révolutionnaire.

0
2212
Mark St George / Rex Fe/REX/SIPA ©Sipa

Nous aurait-on caché une partie de la vérité ? Selon l’agence de presse Eureka, spécialisée entre autres dans les nouvelles technologies, Megaupload aurait été fermé par le FBI, non pas à cause du piratage de contenus, mais parce qu’il s’apprêtait à lancer des offres légales nommées MegaBox (pour la musique) et MegaMovies (pour les films). Ces services, évoqués par Torrent Freak qui avait interrogé le fondateur du site de téléchargement Kim Dotcom en décembre dernier, auraient pu mettre à mal les services musicaux et vidéos connus, comme le très célèbre iTunes d’Apple, en proposant aux auteurs une rémunération exceptionnelle de 90 % !

Les artistes auraient pu « donner » leurs oeuvres et être directement payés par un système appelé MegaKey, « un logiciel agissant comme un bloqueur de publicités indésirables en remplaçant 10 à 15% des réclames qu’un internaute est amené à voir par des publicités provenant de la régie Megaclick », nous explique le site ZDnet.  » Le modèle économique de MegaKey a été testé sur un million d’utilisateur et ça marche », avait assuré Kim Dotcom. En d’autres termes, MegaBox et MegaMovies auraient pu bouleverser l’industrie toute entière, avec un succès quasi assuré par les 180 millions d’abonnés à Megaupload.

« Vous pouvez d’ores et déjà vous attendre à des annonces sur MegaBox l’année prochaine (ndlr : 2012), dont des accords avec des artistes désireux de s’écarter des modèles économiques obsolètes », concluait le fondateur. Seulement voilà, le FBI est passé par là…

Julie Toury