Mer, piscine… quelques conseils pour éviter les noyades

Le 8 juillet, deux enfants sont morts noyés en Gironde. Dans le cadre d’une campagne de prévention, l’Inpes délivre quelques règles simples pour limiter les risques de noyade, que ce soit à la mer ou dans les piscines privées.

0
4649
L'Inpes conseille aux parents d'équiper les enfants de brassards portant le marquage CE et la norme NF 13138-1. ©ThinkStock

Qui dit baignade, dit vigilance. Selon l’Institut national de veille sanitaire (Invs), 496 personnes se sont noyées en France entre le 1er juin et le 30 septembre 2012. Le 8 juillet dernier, deux enfants sont morts noyés en Gironde, deux autres personnes se trouvent dans un état grave. Afin de limiter les risques, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) délivre quelques conseils à l’occasion de sa campagne de prévention « été 2013 ».

Note – Selon l’Invs, 9 % des noyades se produisent dans la piscine privée familiale et la majorité des noyades (90 %) en mer dans la bande des 300 mètres.

Les conseils de l’Inpes pour éviter les noyades à la mer

1. Renseignez-vous sur le lieu où vous allez vous baigner, en privilégiant les zones surveillées.

2. Regardez la couleur des drapeaux : vert (baignade surveillée, aucun danger), orange (baignade surveillée mais dangereuse), rouge (baignade interdite). Attention, les codes couleurs diffèrent selon les pays.

3. Évitez la baignade juste après avoir bu ou mangé.

4. Après une période de bronzage, rentrez progressivement dans l’eau afin d’éviter l’hydrocution.

5. Prenez conscience de vos capacités : inutile d’aller nager trop loin si vous ne vous en sentez pas capable.

6. Respectez les zones destinées à la baignade.

7. Prévenez vos proches lorsque vous allez vous baigner.

8. Équipez vos enfants de brassards (portant le marquage CE et la norme NF 13138-1) et offrez-leur des leçons de natation dès que possible. Attention aux bouées, aux matelas et autres articles flottants, qui ne protègent pas de la noyade.

9. Ne quittez jamais des yeux votre enfant. Une noyade est possible dans vingt centimètres d’eau, rappelle l’Inpes.

> Lire aussi : Qui a inventé le gilet de sauvetage ?

La campagne de prévention vise aussi les personnes adeptes des loisirs nautiques (rafting, canoë, bateau, pêche, etc.). Elle conseille de ne jamais partir seul, de se renseigner sur les conditions météorologiques, de pratiquer l’activité dans les zones autorisées et de s’équiper des articles de sécurité recommandés (gilets de sauvetage, bouées, etc.). Selon l’institut, deux noyades sur dix ont lieu pendant une activité autre que la baignade.

Piscines privées : veillez à bien sécuriser le bassin

Les piscines municipales sont surveillées par des maîtres-nageurs. Les accidents surviennent surtout dans les piscines privées, pas toujours bien équipées. La loi prévoit plusieurs dispositifs de sécurité :

– les barrières, abris de piscine et couvertures, qui empêchent l’accès au bassin ;

– les alarmes sonores, qui se déclenchent lorsqu’une personne tombe dans l’eau ou s’approche du bassin.

Voici les conseils de l’Inpes pour limiter les risques :

1. Pensez à bien remettre le dispositif de sécurité après la baignade ou à retirer l’échelle si vous avez une piscine non enterrée dans le sol.

2. Posez près de la piscine une perche, une bouée et un téléphone pour pouvoir appeler les secours en cas de besoin.

Vous pouvez retrouver en ligne le guide sur la sécurité des piscines, édité par le ministère du Logement.

> Lire aussi : Enfants, attention au soleil !

Cécile David