Météo : « L’hiver résistera jusqu’au mois de juin »

Interrogé en exclusivité pour Réponse à tout, le météorologue Jérémy Souraint assure que les températures resteront en dessous des normales de saison jusqu’au mois de juin. Dans le nord du pays, elles devraient osciller entre 5 et 11°C, entre 8 et 15°C dans le sud.

0
2675
Restez au chaud ! Jusqu'au 28 mai, les températures devraient se situer entre 5 et 11°C dans le nord de la France, entre 8 et 15°C dans le sud. ©Fotolia

Cerisiers en fleurs, premier dîner en terrasse, manteau au placard. C’est le printemps ! Bizarrement, c’est plutôt nez qui coule, écharpe enroulée autour du coup et soupe près du chauffage. Cette année, l’hiver résiste et les hirondelles nous boudent. Selon Jérémy Souraint, météorologue ingénieur au Centre national de recherches météorologiques appliquées (CNRMA), « l’hiver résistera jusqu’au mois de juin ». Explications.

Pourquoi les températures sont-elles encore hivernales ?

« Un puissant flux du nord descend sur le pays depuis le mois de janvier », explique Jérémy Souraint. Les masses nuageuses s’accumulent au niveau du tropique du Cancer, bloquant ainsi la bonne circulation des flux d’airs chauds sur l’ensemble de l’Europe de l’ouest.

Sur l’image ci-dessous, on remarque que le front chaud (en rose et rouge) forme un arc de cercle au niveau du sud du Royaume-Uni et du nord de la France. « Sa position est telle que le flux d’air froid venu du nord (en bleu) peut circuler librement sur le continent, sans que sa puissance ne soit atténuée ». Résultats : les températures stagnent en dessous de 20°C. Jusqu’au 28 mai, elles devraient se situer entre 5 et 11°C dans le nord de la France, entre 8 et 15°C dans le sud.

 

Un puissant flux du nord descend sur le pays depuis le mois de janvier
Source : CNRMA

De la neige attendue pour le mois de mai dans le sud du pays

De la neige au mois de mai ? « C’est extrêmement rare, mais possible », assure l’expert. Ce fut le cas le 18 mai 1935 (3 cm de neige à Paris et 20 cm en Normandie) et, plus récemment, le 2 mai 1979

« Cette année, toutes les conditions sont réunies pour qu’il y ait des chutes de neige en début du mois de mai. Avec mon équipe, nous avons constaté un dérèglement du cycle saisonnier identique à celui de 1935 (…) La neige pourrait tomber aussi bien dans le nord du pays que dans le sud ». Si, de façon générale, les températures ne devraient pas descendre en dessous de 5°C, elle pourrait chuter jusqu’à 0-2°C les derniers jours du mois d’avril et les deux premières semaines de mai.

Lire aussi : Météo, comment prévoit-on le temps ?

Il est encore trop tôt pour évaluer l’importance de ces chutes mais selon les prévisions, il y a peu de risque pour que la neige tienne au sol dans le sud du pays. En revanche, « le doute est permis » concernant le Nord-Pas-de-Calais, la Haute-Normandie et l’Île-de-France : « Par isothermie (baisse des températures en raison de l’air froid et des précipitations), la neige peut atteindre le sol dans les zones situées au nord de la dépression », explique Jérémy Souraint.

Quel temps fera-t-il cet été ?

« Si l’on s’en tient à l’état actuel de nos recherches, l’été devrait réellement débuter à la mi-juillet », estime le météorologue. Pour lui, les Français ne doivent pas s’inquiéter, « les mois d’août et septembre devraient être marqués par la chaleur et le beau temps, la perturbation que nous rencontrons actuellement ne pouvant s’étendre au-delà de cinq mois. » Courage, plus que neuf semaines à tenir avant de ranger bonnet, gants et manteau.

Lire aussi : Quel temps fera-t-il en 2055 ?

Damien Rigat