Mission Rosetta : Philae devrait se réveiller en mars

Les batteries solaires de Philae devraient se remettre à fonctionner au mois de mars, lorsque la comète Tchouri sera davantage exposée à la luminosité.

0
1222
La comète Tchouri devrait passer au plus près du Soleil le 13 août 2015. crédit photo : ESA - Rosetta - Philae - CIVA ©DR

Se réveillera, se réveillera-t-il pas ? Le mystère entourant l’avenir de Philae reste entier pour les scientifiques. Mais ces derniers ont bon espoir que le petit robot, largué par la sonde Rosetta à plus de 510 millions de kilomètres de la Terre, sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko, le 12 novembre dernier, sorte de sa « sieste » en mars prochain, et puisse reprendre le cours de ses explorations. Voici ce qu’a expliqué le Pr Jean-Yves Le Gall, président du Cnes, l’agence spatiale française, qui participe à cette aventure européenne. « La saga Philae va se poursuivre » en 2015, a-t-il assuré lundi à la presse (AFP).

Pourquoi Philae devrait se réveiller en mars ?

Lors de son atterrissage sur la comète Tchouri, au terme d’un voyage de dix ans et d’une descente de sept heures en chute libre, Philae a rebondi deux fois avant de se coincer entre deux falaises. Un endroit peu éclairé actuellement qui empêche ses batteries solaires de se recharger correctement. Voilà pourquoi le rover se trouve en mode « veille » depuis le 15 novembre dernier.

Mais la comète se déplace et devrait bientôt approcher le soleil. « On espère que dès le mois de mars l’éclairement du robot sur la comète lui permettra de recharger ses batteries et donc de recommencer son travail scientifique », a annoncé J.-Y. Le Gall. « On espère vivre en direct le passage de la comète à son périhélie (ndlr : position la plus rapprochée du Soleil) le 13 août, avec probablement des mois extrêmement intenses. » « Je suis convaincu qu’on va voir des choses qu’on n’imaginait pas, notamment lorsque la comète va passer près du Soleil », a dit le patron du Centre national d’études spatiales.

Juste avant de « s’éteindre » mi-novembre, Philae aurait repéré des molécules organiques dans la fine atmosphère de Tchouri. Vivement son réveil pour en apprendre un peu plus sur l’origine de la vie terrestre.

Lire aussi : Philae : premières image et chanson de la comète

Thomas Levy