Morano aime le couscous, les bricks à l’œuf et les poissonnières

Malgré son amour pour les medias, Nadine Morano ferait sans doute mieux de se désintoxiquer d’eux. Interviewée par Jean-Marc Morandini sur Europe 1 ce matin, elle a encore tendu le bâton pour se faire battre.

0
1785
Nadine Morano chez Jean-Marc Morandini sur Europe 1 ©DR

Nadine Morano a accepté une interview de Jean-Marc Morandini ce matin dans le Grand Direct des Médias sur Europe 1. Bonne cliente, l’ex-Ministre et ex-députée UMP s’est encore illustrée : l’animateur lui rappelle que sa sortie sur France 5 et son amie « Tchadienne plus noire qu’une arabe » a choqué. En guise de réponse, Nadine s’enlise et précise cette fois pour justifier qu’elle n’est vraiment pas raciste qu’elle « préfère la pizza Régina [à la pizza orientale] mais qu’elle adore le couscous et les bricks à l’œuf ». Même en ayant prévenu qu’elle allait faire de l’humour, la phrase tombe à l’eau et pas un sourire ne se fait sentir dans le studio d’Europe 1.

Un peu plus tard dans l’interview, vient le sujet des poissonnières, Nadine Morano étant régulièrement affublée de ce métier associé à son nom. Cette fois, l’ex-ministre se lance dans un moment à la Gilbert Bécaud en son temps et son hommage aux balayeurs (coupé par une publicité dans une émission, il avait dit « on n’est pas des balayeurs » et s’était excusé ensuite), et parle de celles qu’elle connaît bien dit-elle : « Je trouve ça complètement fou d’aller critiquer les poissonnières, à qui je rends hommage d’ailleurs ». Elle va même jusqu’à « les embrasser toutes si elles m’écoutent aujourd’hui ».
C’est sûr, Nadine Morano n’a pas de conseiller en communication. Ou alors est-ce calculé pour être encore et encore interviewée par les médias qui n’attendent que ça, le buzz de Nadine sur leur plateau !

Le passage du couscous et des bricks à l’œuf chez Morandini :

Hélène Demazures