NKM : le métro, « un lieu de charme »

Dans une interview accordée à Elle.fr, Nathalie Kosciusko-Morizet décrit le métro parisien comme « un lieu de charme », au sein duquel il lui arrive « de faire des rencontres incroyables ». Une nouvelle bourde qui amuse les internautes.

0
5280
Nathalie Kosciusko-Morizet dans le métro parisien en septembre dernier. - crédit photo : Romuald Meigneux ©Sipa

« Le métro est pour moi un lieu de charme, à la fois anonyme et familier », déclare avec poésie Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM) dans une interview publiée hier sur le site du magazine Elle. Ce n’est pas la première faute de communication de la candidate UMP à la mairie de Paris. Et comme à l’accoutumée, les internautes se moquent plus ou moins gentiment de la députée sur Twitter.

« Moments de grâce » vs. rats, odeur d’urine et bousculades

Lorsque la journaliste l’interroge sur sa pratique du métro, NKM explique qu’elle prend souvent les lignes 13 et 8 et qu’il lui arrive « de faire des rencontres incroyables ». Elle concède, tout de même, que « c’est parfois pénible » mais qu’il y a « des moments de grâce ». Quand on fréquente le métro parisien, on ne peut s’empêcher de sourire en lisant ces lignes. Odeur de pisse, rats, coup de coude d’un Francilien pressé, face écrasée contre la vitre aux heures de pointes, insultes gratuites vociférées par un voyageur agacé… Les premiers mots qui viennent à l’esprit lorsqu’il s’agit de présenter le métropolitain ne sont pas forcément « charme », « rencontres » et « incroyable ».

> Lire aussi : Top 10 des pires comportements dans le métro ou le bus

Ce n’est pas la première boulette de NKM sur les transports en commun. Au cours de la dernière campagne présidentielle, l’ancienne porte-parole de Nicolas Sarkozy avait estimé le prix d’un ticket de métro à environ quatre euros au lieu d’1,70 euro. C’est elle, aussi, qui affirmait début novembre sur BFMTV que les bus s’arrêtaient à 21 heures dans la capitale. En réalité, le service se termine aux alentours de minuit et demie et les noctiliens (bus de nuit) prennent ensuite le relai.

> Lire aussi : La bourde de Nelson Monfort, en plein direct (vidéo)

En trois phrases, NKM a trébuché, encore une fois. « Une interview stupéfiante qui pourrait couler sa campagne », avance Le Plus (Nouvel Observateur). Et ce ne sont pas les internautes qui vont l’aider à se relever, d’autant plus que la ligne 13 est réputée pour être l’une des plus pénibles du réseau. Voici une petite sélection des commentaires et photos publiées sur Twitter à l’attention de NKM :

 

Cécile David