Non, les Américains ne sont pas les plus gros du monde

Selon la Food and Agriculture Organization (FAO), les Etats-Unis ne seraient plus le pays à la plus forte concentration d'adultes obèses. Les Mexicains ou encore les Egyptiens auraient battu les Américains.

0
4201
32,8 % des Mexicains souffrent ©ThinkStock

Les Etats-Unis ne seraient plus le pays avec le plus fort taux d’obésité chez l’adulte. Selon une étude de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) les Américains se seraient fait devancer.

« La FAO a rapporté le mois dernier que le Mexique avait un taux d’obésité adulte de 32,8 % – juste au-dessus des Etats-Unis et de leurs 31,8 % – qu’elle met sur le compte d’une production agricole de plus en plus industrielle au service d’une épidémie mondiale d’obésité et de malnutrition », écrit le site du CBS News, rapportant les données de l’étude.

L’île de Nauru sur le podium de l’obésité

Cependant, le Mexique n’occupe pas la première marche du podium, loin de là. Selon le rapport de la FAO, l’Egypte, qui compte plus de 80 millions d’habitants, enregistrait un taux de 34,6 % d’adultes obèses en 2008. Mais le pays est proportionnellement devancé par le Koweït et ses 42,8 % d’obèses. Enfin, Nauru, une petite île dans le Sud Pacifique, présente un taux d’obésité de 71,1 %, soit le plus haut du monde.

Mais que les Etats-Unis ne se réjouissent pas trop vite. Même s’ils ne sont pas les premiers de la liste, le taux d’adultes en surpoids n’en reste pas moins très élevé. De plus, cette étude se base sur les chiffres recueillis en 2008 et peuvent être erronés. Car d’après une étude de la Trust for America’s Health, parue fin 2012, les obèses représenteraient environ 35 % de la population américaine, soit 4 points de gagnés en à peine quatre ans.

Mathilde Bourge