OGM : 130 organisations pour la suspension du maïs NK603

Une lettre ouverte signée par 130 organisations dont WWF et Greenpeace a été remise au Premier Ministre et au Ministre de l’Agriculture mercredi 3 octobre pour demander la suspension de la commercialisation du maïs OGM NK603 et du pesticide Roundup.

0
2336
©Sipa

130 organisations dont WWF et Greenpeace sont montées au créneau mercredi 3 octobre pour manifester contre l’opacité des réelles conséquences sur la santé des produits issus d’organismes génétiquement modifiés, en particulier concernant les OGM de l’étude Séralini, le maïs NK603 et l’herbicide Roundup.

Elles ont signé un appel commun adressé au Premier ministre Jean-Marc Ayrault et au ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt Stéphane Le Foll réclamant la suspension commerciale des deux produits issus des usines Monsanto, le temps que toute la lumière soit faite sur la dangerosité ou non sur l’homme et l’environnement de ces organismes génétiquement modifiés.

De façon générale, ces organisations appellent à plus de transparence sur un sujet compliqué, peu accessible au grand public. Elles demandent en conséquence que les différents rapports pour et anti OGM puissent être consultables en ligne par tout un chacun, que tout le monde puisse se faire sa propre opinion sur le sujet.

Dans l’attente de plus d’éléments sur le sujet, les organisations demandent l’arrêt des importations dans l’Union Européenne de ces OGM. Rappelons qu’au niveau français, l’Anes (Agence nationale de sécurité sanitaire) se prononcera sur l’étude alarmante sur les OGM le 20 octobre 2012

Hélène Demazures