Oreillons : vers une épidémie chez les 18-25 ans ?

L’Institut de veille sanitaire a recensé sept foyers d’épidémies d’oreillons localisées chez les 18-25 ans. Les personnes nées après 1980 sont invitées à vérifier si elles sont bien à jour dans leurs vaccins.

0
10071
Toutes les personnes nées après 1980 doivent toutes avoir reçu deux doses de vaccin réservées au ROR (Rougeole, Oreillons, Rubéole). ©ThinkStock

Une épidémie d’oreillons pourrait toucher la France. Le réseau Sentinelles a récemment annoncé une recrudescence de la maladie infantile mais cette fois-ci chez les jeunes adultes (12-25 ans). Le nombre d’infection aurait fortement augmenté depuis le début de l’année 2013.

> Le paramyxovirus contamine tout d’abord le rhinopharynx, puis les ganglions, le sang et la glande parotide. Il provoque une inflammation et se transmet par voie orale.

Oreillons : trois fois plus de contamination qu’en 2012

Comme le rappelle Le Nouvel Observateur, des joueurs de rugby issus de l’Aviron Bayonnais, du Stade Toulousain et du Biarritz Olympique ont contracté la maladie courant mars. En avril, plus de 70 étudiants des écoles d’ingénieurs de l’Institut national polytechnique de Grenoble ont été touchés. Au premier semestre 2013, l’Institut de veille sanitaire (InVS) a identifié sept foyers d’épidémies localisées survenues chez des 18-25 ans en Aquitaine, en Champagne-Ardenne, en Île-de-France, dans le Nord-Pas-de-Calais et Rhône-Alpes.

Au total, 13 310 signalements d’oreillons ont été recensés en France, soit trois fois plus qu’en 2012. Dans la majeure partie des cas, les contaminations ont eu lieu dans les clubs de sport, dans les universités et les casernes.

« Même si les 13 000 cas signalés [ne sont] pas tous [des oreillons], il y a manifestement un problème. Sans doute pas aussi important que l’épidémie de rougeole que nous avons eue il y a deux ans, mais il peut le devenir », explique au Nouvel Observateur le Pr Jean-Paul Stahl, chef du service des maladies infectieuses du CHU de Grenoble. « Ce qui reste encore flou, c’est l’ampleur du problème. »

Oreillons : bien être à jour dans ses vaccins

Le réseau Sentinelles invite les personnes nées après 1980 à vérifier si elles sont bien à jour dans leurs vaccins. Elles doivent toutes avoir reçu deux doses réservées au ROR (Rougeole, Oreillons, Rubéole). Si ce n’est pas le cas, elles doivent effectuer un rattrapage au plus vite.

> Lire aussi : Rougeole – adulte, il est encore temps de se faire vacciner !

Les oreillons est une maladie rare chez l’adulte puisque la plupart sont vaccinés ou l’ont été. La maladie étant très contagieuse, on observe malgré tout chaque année des cas de contamination chez les plus de 18 ans. En cas de contagion d’un adulte, les médecins sont particulièrement vigilants puisque le risque de complication est plus important que chez l’enfant. Le virus peut ainsi s’en prendre aux testicules chez l’homme, aux seins et aux ovaires chez la femme. Parfois, la maladie peut même atteindre le cerveau.

> Lire aussi : Quels vaccins avant de partir à l’étranger ?

Damien Rigat