Oui, la taille du pénis compte !

Des chercheurs se sont penchés sur l’importance qu’accordent les femmes au pénis lorsqu’elles évaluent l’attractivité d’un homme. Messieurs, oui !, la taille compte… mais d’autres critères sont à prendre en considération.

0
9353
Pour évaluer l’attractivité d’un homme, les femmes prenaient en considération la taille de son sexe, mais aussi la silhouette générale. ©Fotolia

« Le vrai, le faux, le laid, le beau, le dur, le mou, le grand touffu », chantait Pierre Perret dans les années soixante-dix. Tout, tout, tout, on aimerait tout savoir sur le zizi, fierté de la gent masculine. Portés par l’intérêt suscité par le sujet, des chercheurs se sont intéressés à son potentiel de séduction dans une étude parue au début du mois d’avril dans la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences.

La taille du pénis importe, mais ne suffit pas

L’équipe du biologiste Brian Mautz (université d’Ottawa, Canada) s’est intéressée à la façon dont les femmes percevaient le pénis. Les chercheurs ont remarqué que pour évaluer l’attractivité d’un homme, elles prenaient en considération la taille de son sexe, mais aussi la silhouette générale.

105 femmes australiennes hétérosexuelles, âgées de 26 ans en moyenne, ont été mobilisées pour réaliser cette étude. Les scientifiques leur ont présenté sur grand écran 53 images d’hommes. Selon les clichés, la longueur du pénis, la taille et/ou le ratio épaule/hanche changeai(en)t. Les spectatrices devaient noter le niveau d’attractivité de chaque « modèle » de façon anonyme, en appuyant sur des touches.

Le temps de réponse moyen ayant été évalué à moins de trois secondes, les témoins auraient davantage agi par réflexe qu’après réflexion, explique à l’AFP Bob Wong, biologiste à l’University Monash en Australie.

Lire aussi : Taille du pénis, les Français en dessous de la moyenne

Bilan : les mâles dominants l’emportent. Les hommes plus grands, avec un pénis plus large et un ratio épaule/hanche plus important que les autres ont récolté le plus de points lors de l’expérience. La folie des grandeurs a, cependant, ses limites. Dépassé un certain stade, la taille, l’importance du ratio épaule/hanche et la largeur du pénis attireraient moins les femmes.

Si la taille du pénis compte, elle ne suffit. « Si vous êtes petit avec un corps en forme de poire, un grand pénis ne va pas accroître votre sex appeal », précise Brian Mautz.

Comme le remarque le Time, l’étude se concentre uniquement sur des critères physiques (Slate). Elle ne dit rien sur le rôle joué, par exemple, par le statut social et la richesse dans la sélection sexuelle.

Lire aussi : À quoi pensent les femmes pendant l’amour ?

VIDÉO – Pierre Perret nous dit tout sur le zizi (© DR) :


Damien Rigat