Pénurie de noisettes : menace sur le prix du Nutella

Une pénurie de noisettes due aux conditions climatiques en Turquie pourrait entraîner une hausse du prix du Nutella. Accros à la pâte à tartiner, préparez-vous à déguster.

0
1703
Le fabricant de Nutella, Ferrero, utilise à lui seul 25 % de la production mondiale de noisettes. ©ShutterStock

Mauvaise année pour la noisette. Les conditions météorologiques désastreuses ayant touché la Turquie – premier producteur au monde – au printemps, ont entraîné une pénurie. Par conséquent, le prix des produits contenant ce fruit à coque pourrait bien flamber, à commencer par celui du Nutella.

Le groupe Ferrero, ainsi que tous les fabricants de douceurs aux noisettes, sont bien embarrassés. A elle seule, la Turquie produit 70 % des noisettes vendues dans le monde. Mais de fortes grêles au mois de mars, suivies d’un important épisode de gel, ont détruit les fleurs de noisetiers au moment de la pollinisation. Résultat : au lieu des 800 000 tonnes attendues, les producteurs n’en ont récoltées « que » 540 000. Le prix de la tonne est passé de 5 000 euros environ au mois de février à plus de 8 000 euros cet été.

25 % de la production mondiale de noisettes pour Ferrero

L’addition s’annonce salée pour Ferrero (fabricant du Nutella, mais aussi des produits Kinder, Ferrero Rochers…) qui utilise un quart des noisettes produites sur le globe. Il vient, par ailleurs, d’acquérir Oltan, l’un des leaders de la noisette en Turquie. Le groupe n’a pas encore annoncé, si oui ou non, les prix de ses produits allaient augmenter, mais les accros à la célèbre pâte à tartiner s’attendent déjà à voir chauffer leur porte-monnaie. En 2003 et 2004, une météo peu clémente avait déjà eu une légère répercussion sur le prix de leur Nutella chéri.

De leur côté, les groupe Mars et Nestlé ont déjà confirmé une hausse du prix de certains de leurs produits. Il faut dire que 2014 est vraiment un mauvais cru : les tarifs flambent aussi pour les amandes (conséquence des inondations en Californie), le cacao et le café (en raison d’une sécheresse et de maladies au Brésil).

Lire aussi :
Nutella trop gras : Ferrero s’engage à rembourser ses clients  
Le Nugtella, un Nutella à base de cannabis 

Thomas Levy