Pesticides : les risques pour la santé confirmés

D’après un bilan dressé par l’institut de recherche médicale, l’exposition aux pesticides représente un réel danger pour la santé des agriculteurs, mais aussi pour celle de leurs proches, les enfants en particulier.

0
1939
les agriculteurs, les ouvriers d’usines de productions de pesticides et les personnes vivant à la campagne auraient davantage de risque de développer un lymphome non hodgkiniens et un cancer de la prostate que le reste de la population. ©ThinkStock

Deux mois après l’appel lancé par 80 médecins du Limousin, un bilan de l’Institut de recherche médicale vient confirmer les effets néfastes des pesticides sur la santé, en particulier dans le monde de l’agriculture et sur le développement des fœtus. Le texte a été rendu public ce jeudi.

Pesticides : une forte exposition augmenterait le risque de cancer de la prostate

Ce rapport a été constitué sur demande de la Direction générale de la santé. Il s’agit d’un bilan de toutes les études scientifiques internationales des trente dernières années sur les risques sanitaires liés à une exposition aux pesticides.

> Lire aussi : Pesticides – Les Français trop exposés

Les pesticides peuvent se retrouver dans les aliments, dans l’eau, dans l’air, dans le sol. En ce qui concerne l’utilisation professionnelle, leur absorption se fait principalement par voie cutanée. Selon certaines études, les agriculteurs, les ouvriers d’usines de productions de pesticides et les personnes vivant à la campagne auraient davantage de risque de développer un lymphome non hodgkiniens et un cancer de la prostate que le reste de la population (Le Figaro).

Exposition aux pesticides : un danger pour les futurs bébés

Selon les experts en charge du dossier, il y a aurait une augmentation significative du risque de fausses couches et de malformations congénitales lorsqu’une femme enceinte est exposée, professionnellement, aux pesticides. L’ingestion de ces substances pourrait également avoir un impact négatif sur l’acuité visuelle et la mémoire récente du futur enfant, et favoriser le développement de tumeur cérébrale et de leucémie.

> Lire aussi : Vignoble – des pesticides retrouvés dans les cheveux des riverains

Des risques peuvent également survenir chez les enfants de femmes vivant près de zones agricoles ou utilisant régulièrement des pesticides à domicile. Néanmoins, les auteurs de l’étude nuancent leur propos, précisant que ces éventuels effets liés à une exposition pendant la grossesse étaient « insuffisamment évalué[s] ». Ils suggèrent un meilleur suivi des enfants sur le long terme.

Pesticides : le risque de leucémie pris au sérieux

Selon le rapport de l’Institut de recherche médicale, « un excès de risque de leucémie ne peut être écarté », même si « les résultats [sont] moins convergents que pour les autres effets.

Le 7 mai 2012, un décret établissant un lien de causalité entre la maladie de Parkinson et l’usage des pesticides entrait en vigueur. Aucune affirmation, en revanche, concernant la maladie d’Alzheimer et la sclérose latérale amyotrophique, bien que certaines études avancent qu’il y a un rapport entre leur développement et l’exposition aux pesticides. 

En dehors des questions de santé, le document souligne un autre problème : l’impact de l’utilisation des pesticides sur l’environnement. Les experts s’inquiètent, entre autres, des mélanges de pesticides et d’autres produits. Il s’agit là d’un « enjeu important de la recherche et de l’évaluation des dangers ».

> Lire aussi : La plupart des vins, même bio, contiennent des pesticides

Cécile David