Pilule du lendemain : efficace même en cas de surpoids

Contrairement à ce qu'indiquait une étude réalisée sur le sujet, la pilule du lendemain serait efficace quel que soit le poids. Selon l'Agence européenne du médicament (EMA), elle peut être utilisée même par les femmes pesant plus de 75 kilos.

0
6953
Selon l'Agence européenne du médicament, les femmes en surpoids peuvent elles aussi prendre la pilule du lendemain. - crédit photo : Dmitry Kalinovsky ©ShutterStock

La pilule du lendemain ne serait pas moins performante si l’utilisatrice pèse plus de 75 kilos. L’Agence européenne du médicament (EMA) a déclaré hier, jeudi 24 juillet, qu’il n’y avait pas de perte d’efficacité avérée. L’EMA a réévalué deux médicaments : le levonorgestrel (Norlevo) et l’ulipristal (ellaOne).

Pilules du lendemain : l’IMC n’influerait pas sur son efficacité

Les informations disponibles sont « trop limitées et pas suffisamment solides pour conclure avec certitude que l’effet contraceptif est réduit avec une masse corporelle élevée comme indiqué sur la notice pour le Norlevo », explique le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’EMA.

L’Agence européenne du médicament a procédé à un examen des pilules du lendemain en novembre 2013 après la publication de travaux indiquant que le contraceptif Norlevo était moins efficace chez les femmes de plus de 70 kilos et sans effet au-dessus de 80 kilos. Les auteurs de l’étude avançaient qu’un indice de masse corporelle supérieur (IMC) à 25 amoindrissait l’efficacité du médicament. L’EMA affirme que les comprimés peuvent « continuer à être pris quel que soit le poids de la femme ». Elle rappelle néanmoins qu’il s’agit d’une contraception d’urgence et que son utilisation ne doit pas devenir une habitude.

Sur le même thème :

Lire aussi : Les ventes des pilules 3e et 4e générations chutent de 60 %

Lire aussi : Pilule contraceptive masculine – De nouveaux progrès

Damien Rigat