Pollution : 8 millions de morts en 2012

Selon l'OMS, 8 millions de personnes seraient décédées en 2012 à cause de la pollution de l'air, extérieure mais aussi intérieure. Les régions les plus touchées par ce fléau sont l'Asie et le Pacifique.

0
995
en 2012, 3,7 millions de personnes sont décédées en raison de la pollution extérieure et 4,3 millions à cause de la pollution de l'air domestique. - crédit photo : Leonid Andronov ©ThinkStock

« La pollution de l’air est désormais le facteur environnemental le plus important affectant la santé », avance le docteur Maria Neira (AFp), directrice du département de la santé publique à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Selon un rapport de l’institution publié le mardi 25 mars, la pollution aurait causé la mort d’environ 8 millions de personnes à travers le monde en 2012. 5,9 millions de victimes ont été recensées dans les régions du Pacifique et d’Asie.

Pollution : les chauffages à bois et au charbon sont néfastes

3,7 millions de personnes sont décédées prématurément en raison de la pollution extérieure et 4,3 millions à cause de la pollution de l’air domestique. Les médias parlent souvent des problèmes liés aux particules fines dans les grandes villes mais les émanations provenant du chauffage au charbon ou au bois et des appareils de cuisson sont aussi dévastatrices. Près de 3 milliards de personnes vivent actuellement dans des foyers au sein desquels le charbon, le bois ou la biomasse sont utilisés pour le chauffage ou la cuisson.

Le diesel représente lui aussi un danger. Le docteur Carlos Dora, coordinateur de l’OMS pour la santé publique, rappelle qu’il entraîne sur l’organisme des effets cancérigènes. Selon lui, les mesures mises en place par la ville de Paris lors du dernier pic de pollution aux particules (gratuité des transports publics, circulation alternée), sont « bonnes » et « souhaitables ».

Pour le Dr Neira, toutes ces données sont « choquantes » et « inquiétantes ». « Tout le monde est touché que ce soit dans les pays riches ou dans les pays pauvres », insiste-t-elle. Pour rappel, la pollution est à l’origine de maladies cardiovasculaires, pulmonaires et de cancers.

Sur le même thème :

Lire aussi : L’habitacle des véhicules plus pollué que l’air extérieur ?

Lire aussi : Le vélo en ville, néfaste pour la santé ?

Damien Rigat