Pour devenir riche, faites l’amour (ou l’inverse)

Des chercheurs britanniques ont établi un rapport entre le salaire moyen et l'activité sexuelle. Et plus un individu a des relations fréquentes, mieux il gagnerait sa vie.

0
4792

On savait déjà que le sexe était bon pour la santé. Mais d’après des chercheurs de l’Université Anglia Ruskin (Cambridge, Royaume-Uni), faire l’amour aurait également un impact favorable sur le salaire.

Le Dr Nick Drydakis et ses collègues se sont amusés à analyser le rapport entre le salaire moyen de 8 000 personnes âgées de 26 à 50 ans et la fréquence de leurs rapports sexuels. Aussi étonnant que cela puisse paraître, ils ont constaté que les personnes ayant au moins quatre relations par semaine gagnaient, en moyenne, 5 % de plus que les autres.

L’étude, publiée dans le dernier numéro de l’Institute for the Study of Labor, démontre également que les individus n’ayant aucune activité sexuelle gagneraient environ 3 % de moins que ceux ayant des rapports, même s’ils ne sont pas fréquents.

Sexe et salaire : quel rapport ?

Attention toutefois à ne pas tirer de conclusions trop hâtives. S’il est possible que les personnes épanouies sexuellement aient plus confiance en eux et atteignent plus facilement le succès, l’inverse peut également être plausible. En effet, les individus mieux lotis au travail peuvent acquérir, eux aussi, une certaine confiance et donc charmer davantage.

D’après le rapport du Dr Drydakis et de ses collègues, une seule chose est sûre : l’absence de rapports sexuels engendre souvent des troubles de l’humeur. « Les gens ont besoin d’aimer et d’être aimés. L’absence de ces éléments peut mener à vivre de l’anxiété ou à la dépression, ce qui peut affecter leur vie professionnelle. »

Lire aussi : Pourquoi les femmes crient pendant l’amour ?

Maxime Quéma