Pour ou contre le vaccin contre la grippe ?

Chaque année le début se poursuit : pour ou contre le vaccin contre la grippe. Deux experts nous livrent deux points de vue... différents.

0
4546
Pour ou contre le vaccin de la grippe ? ©ThinkStock

POUR

Christine Saura, directrice du département des maladies infectieuses de l’Institut de veille sanitaire

« La vaccination est particulièrement importante chez les plus de 65 ans ou les personnes atteintes de certaines pathologies pulmonaires, respiratoires ou cardiaques mais aussi dans l’entourage de nourrissons malades et chez le personnel soignant. Cette maladie très contagieuse trop souvent perçue comme bénigne est la cause directe d’une centaine de morts par an, et la cause indirecte de 2 000 à 7 000 décès selon les années. La couverture vaccinale, pas très bonne en France, ne concerne que 60 % des plus de 65 ans, 40 % des malades fragilisés et 27,6 % des professionnels de santé. »

CONTRE

Jean-Marie Mora, président de la Ligue nationale pour la liberté des vaccinations

« Nous sommes contre car elle ne sert strictement à rien. Selon le Dr Tom Jefferson, directeur de l’association Cochrane, qui a analysé 84 études sur ce sujet, l’effet du vaccin contre la grippe est nul sur les enfants de 0 à 23 mois et inefficace aussi chez les plus de 65 ans pourtant coeur de cible de la campagne de sensibilisation. Sur les jeunes adultes, le vaccin réduit de 18 % la contraction de la maladie, mais c’est absurde car les jeunes ont les moyens physiques de résister naturellement à cette maladie. Aux Etats-Unis où le taux de vaccinés est passé de 20 à 65 % en quinze ans, la mortalité par grippe n’a pas bougé. »

La Rédaction