Pourquoi l’ail donne mauvaise haleine ?

Des chercheurs américains ont compris pourquoi manger de l'ail donnait mauvaise haleine. Tout serait une question de découpe de ce condiment.

0
1347
L'ail, s'il n'est pas haché, ne donne pas mauvaise haleine ©ShutterStock

L’ail est capable de sublimer n’importe quel plat… mais peut également gâcher un moment romantique. Les scientifiques de l’Americain Chemical Society s’est d’ailleurs demandé pourquoi ce condiment donnait si mauvaise haleine. Réponse.

Dans leur vidéo publiée ce mois de juin, les chercheurs expliquent comment l’ail parasite votre souffle. En réalité, la mauvaise haleine ne surviendrait qu’après avoir mangé ce condiment haché. Une fois découpé, l’ail libère un composé organique, l’alline, qui se transforme en allicine, la molécule qui donne à l’ail son fumet si particulier. Elle produit à son tour du diallyl disulfide, de l’allyl méthyl disulfide, de l’allyl mercaptan et de l’allyl méthyl sulfide. Ce dernier présente un sacré challenge pour notre organisme qui met bien plus de temps que pour les trois autres composants à l’assimiler.

En passant dans le sang, le méthyl sulfide se propage partout : votre sueur, votre respiration (et donc l’haleine) et même dans votre urine.

L’ail, un allié pour la santé

L’ail a beau nous donner mauvaise haleine, il n’en reste pas moins un précieux allié pour la santé. Les Grecs, Romains et Egyptiens en consommaient d’ailleurs pour lutter contre l’hypertension, la mauvaise circulation sanguine, certains cancers et bactéries. Pour profiter au mieux de ses bienfaits, il doit être consommé crû et fraîchement écrasé.

Lire aussi :

Pourquoi les oignons nous font pleurer ?

Mathilde Bourge