Pourquoi les Ecossais portent-ils des kilts ?

Le kilt est le vêtement traditionnel écossais. D’où vient cette coutume ? Est-il vrai que les hommes ne portent pas de slip sous leur jupe ?

0
12569
Le kilt représente l’Écosse, mais il va également à l’encontre de tous les codes vestimentaires occidentaux qui veulent que les hommes portent des pantalons ©ShutterStock

L’Ecosse est plus synonyme de pluie que de beau temps. Pourtant, depuis des siècles, les hommes du pays se parent d’un vêtement bien particulier qui laisse passer l’air : le kilt. D’où vient cette tradition ? Est-il vrai que les Ecossais ne portent rien en-dessous ?

Du tartan de six mètres au kilt

L’histoire du kilt débute au XVIIIe siècle dans les Highlands (nord et ouest du pays). C’est dans ces hautes terres que l’Empereur Hadrien (122 après J.C.) fit construire un mur de 117 km de long pour protéger son peuple des invasions barbares. Derrière ce mur vivaient des paysans très pauvres qui n’avaient pas de quoi s’habiller. A la place, les hommes s’entouraient d’un tartan, soit une pièce de tissu de six mètres portée autour de la taille et retenue grâce à une ceinture. L’habit pouvait également se porter à la manière d’une toge ou servait de couverture pour dormir.

Ce tartan n’était alors qu’un simple carré de tissu fait de laine épaisse et résistante à la pluie et dont la couleur variait selon les clans. Ce n’est qu’en 1727 qu’il se transforma en kilt. A l’époque, un maître de forges du Lancashire avait besoin de charbon pour son entreprise. Le tartan devint très encombrant pour les Highlanders qui transportaient la matière première. L’industriel fit appel à un tailleur militaire qui coupa les tissus pour en faire le kilt que nous connaissons tous aujourd’hui.

Les Ecossais sont-ils tout nu sous leur kilt ?

En 1745, la révolte des Jacobites, qui souhaitaient ramener les Stuart sur le trône d’Angleterre, marqua un tournant dans l’histoire du kilt. Pendant les mouvements, tout signe extériorisant une particularité écossaise fut interdite, notamment dans le domaine de l’habillement. Dès lors que le peuple ne portait plus le kilt, les élites se le sont réappropriées comme affirmation de leur identité. Car non seulement le kilt représente l’Écosse, mais il va également à l’encontre de tous les codes vestimentaires occidentaux qui veulent que les hommes portent des pantalons.

Dans les années 1900, d’autres peuples celtiques, tels que les Irlandais, Gallois, Bretons et habitants de la Cornouailles ont à leur tour adopté ce vêtement traditionnel.

Mais une question subsiste : les Ecossais sont-ils vraiment nus sous leurs kilts ? D’après la loi, chacun est libre de le porter comme il le souhaite, à condition de rester discret si le propriétaire décide de sortir les parties à l’air. En revanche, l’armée a longtemps prohibé les sous-vêtements et vérifiaient à l’aide d’un petit miroir si les règles étaient bien respectées.

Lire aussi :

Les hommes qui portent un kilt seraient plus fertiles

Mathilde Bourge