Pourquoi les rétrospectives de Facebook font polémique ?

L'application Facebook "Year in Review", censée rappeler aux utilisateurs les bons moments passés en 2014, n'a pas plu à tout le monde. Eric Meyer, écrivain, raconte comment le réseau social lui a "imposé" la photo de sa petite fille, décédée quelques mois plus tôt, sur un fond festif.

0
5374
Facebook a rappelé à Eric Meyer que sa petite fille était décédée cette année. ©DR

Depuis quelques semaines, vous avez tous remarqué le billet « Year in review » épinglé en haut de votre timeline Facebook. Si, pour la plupart, cette rétrospective de l’année écoulée est synonyme de bons souvenirs et de joie, ce retour en arrière forcé par le réseau social n’est pas du goût de tous. Sur son blog, Eric Meyer révèle sa malheureuse expérience qui a fait le tour du Web.

Dans son billet, l’écrivain et développeur raconte comment une photo de sa petite fille de six ans, décédée quelques mois plus tôt, s’est retrouvée en haut de son mur sans qu’il ne puisse rien y changer. Sous-titrée « Eric, voici à quoi votre année se résume! », l’image présente en arrière-plan des personnages heureux, dansant les bras en l’air, « et il n’y avait aucun moyen d’arrêter ça », témoigne-t-il.

Laisser le choix aux utilisateurs de Facebook

L’expérience est « le résultat d’un code informatique qui fonctionne dans la majorité des cas, rappelant aux gens à quel point leur année a été géniale », explique Eric Meyer. « Mais pour ceux d’entre nous qui ont vécu le décès d’un être aimé, ou ont passé un certain temps à l’hôpital, ou ont été frappés par un divorce ou ont perdu leur emploi (…), il se pourrait que nous ne souhaitions pas revenir sur cette année écoulée », insiste-t-il.

Suite à cette publication, Eric a constaté qu’il n’était pas le seul à avoir vécu cette mauvaise expérience depuis l’ouverture du service. Une femme raconte, en anonyme, que sa « Year in Review » a mis en avant l’annonce de sa grossesse et de la perte de ce même enfant âgé de seulement 23 semaines.

Selon l’écrivain, le problème réside surtout dans le fait que Facebook ne laisse pas le choix à ses utilisateurs de démarrer cette application ou non. La « Review » apparaît automatiquement sans que l’on puisse choisir soi-même ses photos ou carrément de ne pas utiliser l’application. Eric Meyer suggère à Facebook d’installer une option pour masquer voire refuser les incitations répétées de Facebook, histoire que ce genre d’incident ne se reproduise pas l’année prochaine.

Mathilde Bourge