Pourquoi y a-t-il 11 joueurs dans une équipe de football ?

Les sélectionneurs des équipes de football participant à la Coupe du monde connaissent bien le nombre 11. Mais pourquoi ne peuvent-ils pas choisir 12 ou 13 joueurs ? D'où vient cette règle ?

0
4627
Pourquoi y a-t-il 11 joueurs dans une équipe de football ? ©ShutterStock

Alors que le lancement de la Coupe du monde de football 2014 approche, les questions les plus improbables sur ce sport ressortent çà et là. Parmi les plus récurrentes, on retrouve l’interrogation sur le nombre de joueurs sur un terrain : « Pourquoi 11 et non 10 ou 15 ? ».

Rien n’est avéré mais cela remonte vraisemblablement au XIXe siècle. La discipline fut créée en Angleterre où les collégiens d’un internat jouaient régulièrement en formant des équipes par chambrée. Chacune d’elle comprenant dix élèves, le jeu fonctionnait sur cette même base, en ajoutant un surveillant dans le rôle du gardien de but.

< Découvrez le kit du supporter enfant sur le site de loisirs en famille CitizenKid

11 joueurs par équipe : les hypothèses

Une autre explication évoque la création de la fondation de la Football Association en 1863. Dans le but d’harmoniser les règles du football, l’université de Cambridge avait organisé un débat réunissant onze clubs et écoles de Londres. Ce chiffre serait alors resté.

Si l’on met de côté ces deux « légendes », on peut supposer que le nombre de joueurs maximum a été fixé en fonction de la taille d’un terrain de football. Il ne faut pas que les sportifs soient trop éloignés les uns des autres tout en ayant une marge de manoeuvre pour fluidifier le jeu.

Quoi qu’il en soit, la Fédération Internationale de Football (FIFA) a depuis figé cette règle dans le marbre. La Loi 3 du football précise en effet que le nombre minimum de joueurs est de 7 et le nombre maximum de 11, sans quoi le match doit être interrompu.

Rendez-vous le 15 juin prochain pour le premier match de l’équipe de France contre le Honduras et découvrir le 11 tricolore.

< Lire aussi : Coupe du monde 2014 : on connaît déjà les vainqueurs

Charlotte Loisy