Pradaxa : l’affaire est classée sans suite

Le parquet de Paris a décidé de classer sans suite les plaintes des familles soupçonnant le Pradaxa, un anticoagulant, d'être responsable de la mort de leur proche.

0
3746
L'avocat des plaignants juge « hâtive et aberrante » la décison du parquet de Paris. - crédit photo : Serge Pouzet ©Sipa

Fin 2013, des familles ont porté plainte contre Boehringer-Ingelheim, le laboratoire qui commercialise le Pradaxa. Elles soupçonnent l’anticoagulant d’être à l’origine du décès de leurs proches, qui prenaient tous le médicament. Le parquet a finalement classé l’affaire sans suite. Une information confirmée le 26 mars par Me Philippe Courtois, l’avocat des plaignants.

Pradaxa : les plaignants vont déposer une nouvelle plainte

Pour le parquet, le lien entre la prise du Pradaxa et le décès de quatre personnes âgées de 78 à 84 ans, n’est pas prouvé. Une grande déception pour les plaignants, qui ont l’intention de déposer une nouvelle plainte. « Je trouve [la] décision [du parquet] hâtive et aberrante », commente Me Courtois. Il explique que des éléments sont apparus aux États-Unis et qu’ils tendraient à démontrer « que l’étude préalable à la mise sur le marché [du médicament] avait été tronquée ».

Les familles des quatre personnes décédées après avoir consommé du Pradaxa avaient également accusé l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) de ne pas avoir appliqué le principe de précaution et de prévention sur le risque hémorragique qu’entraînerait le médicament. Juste avant le dépôt des plaintes, l’ANSM avait mis en garde sur cette nouvelle classe d’anticoagulants apparus sur le marché en 2008, prescrit pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux. L’alerte concernait notamment les personnes venant de subir une opération du genou ou de la hanche et celles souffrant de fibrillation auriculaire, un trouble du rythme cardiaque.

Sur le même thème :

Lire aussi : Nouvelle liste noire de 68 médicaments

Lire aussi : Le Motilium, bientôt retiré du marché ?

Damien Rigat