Premier baromètre de l’état de la biodiversité en France

Le nouveau ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, avec à sa tête Nicole Bricq, est à l’origine de l’instauration du baromètre de l’état de la biodiversité en France.

0
2725
Baromètre de l’état de la biodiversité en France ©ThinkStock

En France l’écologie n’est plus une question accessoire à laquelle on s’intéresse par intermittence. En effet la nouvelle ministre de l’Ecologie, Nicole Bricq, a lancé mardi le premier baromètre de l’état de la biodiversité en France, qui devrait offrir près de 50 indicateurs de l’état de nos espèces et de nos plantes.

Avec la nomination du nouveau Gouvernement il y a eu du changement dans les ministères notamment dans celui de l’Ecologie par rapport au précédent de François Fillon. Nathalie Kosciusko-Morizet était, elle, en charge du ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. Désormais, Nicole Bricq est ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.

Depuis hier, Nicole Bricq se fait l’avocate d’un problème concert et cela avant toute question épineuse telle que le maintien du nucléaire ou non en France. Sa première mesure est pour la protection de la biodiversité française avec l’instauration d’un baromètre pour estimer l’état de celle-ci. « Il ne peut y avoir de politique efficace en matière de protection de la biodiversité sans une connaissance précise de l’état des espèces, des paysages, des sols… », a déclaré la ministre dans un communiqué publié à l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité. Elle s’engage alors à donner « une place centrale à la réduction de l’érosion de la biodiversité au même titre qu’à une action résolue en matière de climat ».

Enfin pour poursuivre mais également élargir son action, Nicole Bricq devrait organiser un « grand débat citoyen » sur l’énergie.

Maëla Priolet