Procès Wikileaks : Bradley Manning ira en prison… et changera de sexe

Au lendemain de sa condamnation à 35 ans de prison dans l'affaire Wikileaks, le jeune soldat Bradley Manning annonce vouloir changer de sexe.

0
1367

Appelez-le désormais Chelsea. Bradley Manning, le soldat américain condamné mercredi 21 août à 35 ans de prison pour avoir fourni 700 000 documents confidentiels au site Wikileaks, a annoncé aujourd’hui vouloir changer de sexe. La célèbre émission de télévision The Today Show, diffusée sur la chaîne américaine NBC, a dévoilé ce matin un communiqué du jeune homme, qui souffrirait de troubles de l’identité sexuelle depuis l’enfance :

« Pour tourner la page et ouvrir une nouvelle période de ma vie, je veux que tout le monde sache qui je suis réellement. Je suis Chelsea Manning. Je suis une femme. Considérant la façon dont je me sens, et dont je me suis toujours sentie depuis mon enfance, je vais commencer une thérapie hormonale le plus tôt possible. J’espère que vous me soutiendrez dans cette transition. Je demande aussi qu’à partir d’aujourd’hui, vous vous référiez à moi en utilisant mon nouveau nom et en utilisant le féminin (en dehors des messages officiels liés à ma détention). Je suis impatiente de recevoir vos lettres de soutien et de pouvoir y répondre. »

Le changement de sexe de Bradley Manning commencera en prison

Selon son avocat David Coombs, Bradley Manning a attendu la fin de son procès pour faire cette annonce, afin de ne pas perturber les débats. Néanmoins, ses troubles avaient déjà été évoqués lors de séances au tribunal. Changer de sexe, le jeune homme y songe depuis de nombreuses années.

David Coombs ignore si Chelsea – puisque c’est ainsi qu’il faut l’appeler désormais – envisage de subir une intervention chirurgicale, mais il espère qu’elle aura accès aux traitements hormonaux que requiert son changement de sexe en prison. Jusqu’à aujourd’hui, l’établissement carcéral militaire où le soldat va être incarcéré ne délivrait pas ce type de médicaments.

Extrait de The Today Show – Bradley Manning : « Je suis une femme »

> Lire aussi : Le 3ème genre, ni féminin, ni masculin, reconnu en Allemagne

Thomas Levy