PSG : 90 millions d’euros pour le mercato d’hiver ?

Après l’échec Beckham, Paris s’est remis en quête de grandes recrues pour animer le marché des transferts cet hiver. Si en cette période de soldes les Français évitent les folies financières pour se faire plaisir, le club de la capitale semble lui avoir un budget illimité.

0
4360

Après avoir dépensé sans compter à l’intersaison, le PSG devrait continuer à ne pas regarder à la dépense pendant le mercato d’hiver, la période des transferts de mi-saison. Le Qatar a encore beaucoup d’argent en réserve et aimerait investir au plus vite. Sauf qu’en ces temps de soldes dans les magasins, le prix des joueurs, lui, ne sera pas bradé. Dommage pour le club de la capitale qui depuis l’arrivée du riche émirat a pris l’habitude de faire ses achats dans les boutiques de luxe. Vous l’aurez compris, l’addition risque d’être salée, ou plutôt sablée, dans les prochaines semaines.

De grandes stars dans le viseur

Maxwell, la première recrue, qui devrait s’engager ce jeudi avec le club, n’est pas vraiment l’objet d’un tapage médiatique. L’arrière gauche brésilien en provenance du FC Barcelone, dont l’achat est aux dernières nouvelles compris entre 4,5 et 7 millions d’euros, serait pourtant considéré comme la recrue de l’année dans la plupart des autres clubs de ligue 1. Mais à Paris on attend beaucoup mieux, et surtout beaucoup plus cher. En effet, les Brésiliens (décidemment) Kaka (Real Madrid)  et Pato (Milan AC) sont dans le viseur et des discussions avec leur club respectif ont été engagées. Les deux stars pourraient rejoindre la capitale pour une somme entre 30 et 40M€. Un accord avec Milan aurait d’ailleurs déjà été trouvé pour un transfert de Pato estimé à 35M€. Moyennant environ 15M€, le PSG pourrait également s’attacher les services de Maicon, le défenseur (brésilien bien sûr) de l’Inter de Milan.

Faites le calcul, si Paris parvient à recruter toutes ces stars cet hiver, il aura à peu près dépensé 90M€ (à condition que les tarifs en vigueur ne fluctuent pas trop), soit quasiment la même somme que celle dépensée par ses dirigeants lors de l’intersaison (89,5M€).

AG