Quand un profil Facebook devient une pierre tombale

Facebook donne parfois l’impression, en gardant les comptes des défunts actifs, que ces individus sont toujours là, bien vivants. Cela change-t-il notre rapport à la mort ? Est-il malsain de conserver une personne décédée parmi ses « amis » ? Réponses avec Vanessa Lalo, psychologue des médias numériques.

0
7312
On poste sur un mur Facebook tout comme l’on déposerait des fleurs sur une tombe. ©Fotolia