Quelle mutuelle santé obligatoire choisir… minimale ou étoffée ?

Toutes les entreprises devront proposer, au 1er janvier 2016 maximum, une mutuelle collective répondant aux nouveaux critères législatifs et réglementaires. Voici quelques conseils pour vous guider dans votre choix…

0
1856
Quelle mutuelle santé obligatoire choisir ?

– Publi-rédactionnel –

Un impératif pour tous !

Choisir une complémentaire santé collective, c’est désormais une obligation, mais votre contrat doit respecter certaines conditions :
– La couverture doit concerner tous les salariés.
– La participation de l’entreprise doit être au moins égale à 50% des cotisations des salariés.
– Le contrat doit respecter un socle de garanties défini : le « panier de soins minimum ».

Si la formule choisie ne correspond pas à ces critères, votre entreprise s’expose à de sérieux risques : contrôle des URSSAF, poursuites aux prud’hommes… Il est donc essentiel de vous mettre en conformité. Et même si vous êtes déjà équipés en complémentaire santé collective, vous devez adapter votre contrat actuel.

Le panier de soins minimum ou l’option plus complète ?

Dans la limite des planchers et des plafonds, vous êtes libre d’opter pour la couverture santé collective de votre choix : le panier de soins minimum ou une assurance santé plus « généreuse ».

Prenons deux exemples :

Mr X, dirigeant d’entreprise, choisit le panier de soins minimum. Il se met en règle avec la Loi, accède aux avantages sociaux et fiscaux liés aux assurances santé collective… mais il fait le minimum pour ses salariés. En résumé, il privilégie la sécurité et les économies pour la couverture santé. 

Mr Y a d’autres objectifs : il souhaite profiter de la généralisation de la complémentaire santé collective pour « booster » la politique sociale de son entreprise. En dirigeant avisé, il sait qu’un salarié bien protégé, surtout pour un poste clé comme la santé, sera forcement plus motivé et plus fidèle. Il opte donc pour une formule plus étoffée avec des garanties et des remboursements au-delà du panier de soins minimum. Il pourra également proposer des options pour adapter les couvertures au cas par cas, en fonction des besoins spécifiques de ses salariés.

Et vous, vers quelle solution vous tournerez-vous ? Vous avez jusqu’au 1er janvier 2016 pour décider…

Lola Eléonore