Qui seront les ministres de François Hollande ?

François Hollande remporte l'élection présidentielle avec 51,7 % des suffrages. Au PS, plusieurs personnalités attendent d'être nommées pour gouverner à ses côtés. Le point sur les noms des "possibles futurs ministres".

0
3956
Qui seront les ministres de Hollande ? ©Sipa

La page se tourne pour Nicolas Sarkozy. François Hollande a été élu président de la République, hier soir, par 51,7 % des Français. La passation de pouvoir entre les deux hommes aura lieu aux alentours du 14 mai. L’heureux élu dispose d’une semaine pour former son gouvernement. Voici les noms qui se murmurent…

Premier ministre

Sauf coup de théâtre, Matignon devrait être attribué au député-maire de Nantes Jean-Marc Ayrault, 62 ans. L’homme, également président du groupe PS à l’Assemblée, est présenté comme un « socialiste modéré ». Il avait déjà été pressenti pour être Premier ministre en cas de victoire de Ségolène Royal en 2007. Autre possibilité : Martine Aubry, 61 ans, Première secrétaire du parti. Mais les relations entre la maire de Lille et François Hollande n’ont pas toujours été au beau fixe. Il s’agirait d’une « cohabitation explosive du type Rocard-Mitterrand », commente un proche socialiste.

Ministre de l’Economie

Un temps pressenti à Matignon, l’ancien ministre de l’Economie (1992-1993) Michel Sapin pourrait retrouver Bercy. Pierre Moscovici est également cité.

Ministre des Affaires étrangères

Chargé de plusieurs missions à l’étranger par François Hollande, Laurent Fabius semble le mieux placé pour poser ses valises au Quai d’Orsay. Mais Pierre Moscovici convoiterait également ce ministère. Si le choix du nouveau président se porte sur Fabius, son directeur de campagne pourrait alors investir Bercy.

Ministre de la Justice

Si Moscovici « pique » la place de Michel Sapin au ministère de l’Economie, celui-ci pourrait alors être nommé Garde des Sceaux. Sont évoqués aussi le sénateur André Vallini et Arnaud Montebourg.

Ministre de l’Intérieur

Deux hommes se disputeraient le ministère de l’Intérieur : l’ami du nouveau président François Rebsamen et Manuel Valls. Mais le directeur de la communication de la campagne « ne l’aura pas, car ce poste trop sensible a été une rampe de lancement pour Sarkozy », a commenté un responsable PS.

Autres ministres

Le nom de Stéphane Le Foll se murmure au ministère de l’Agriculture. La Défense pourrait être attribuée au président de la région Bretagne Jean-Yves Le Drian. L’eurodéputé Vincent Peillon, agrégé de philosophie, apparaît comme « incontournable » pour le ministère de l’Education nationale. Quant à l’Environnement, il pourrait revenir au député Philippe Martin.

Premier constat de ces suppositions : la parité promise ne saute pas aux yeux. Pourtant François Hollande devrait faire rentrer plusieurs femmes au gouvernement, parmi lesquelles Marisol Touraine (pressentie aux Affaires sociales), la députée Aurélie Filippetti, l’énarque Fleur Pellerin, la porte-parole Najat Vallaud-Belkacem ou encore la députée-maire de Rouen Valérie Fourneyron.

Thomas Levy